Les usagers de la route côtoient la mort au quotidien à Cotonou

Les usagers de la route côtoient la mort au quotidien à Cotonou

0
PARTAGER

Les nombreux feux tricolores qu’il y a dans la ville de Cotonou ne sont pas tous fonctionnels. Sur certaines artères, cet état de choses a vite fait de voir les usagers côtoyer tous les jours, la mort.

Si vous connaissez Cotonou très bien , empruntez par exemple l’axe Ciné Concorde-carrefour Dédokpo - siège Sogema . Si vous passez sans problème, c’est que Dieu Tout Puissant vous aime. Et pour cause , vous êtes un vrai miraculé étant donné que vous avez échappé à la mort compte tenu du non fonctionnement des feux tricolores. En effet , depuis un certain nombre de semaines , ces feux ne travaillent pas , laissant les usagers à savoir , piétons, motocyclistes et automobilistes, circuler avec audace, frayeur et incivisme , dans toutes les directions . Tous les jours sont enregistrés des accidents ou chocs parfois mortels. Pire , nombreux et terribles sont les insultes , jurons ou cris, menaces et malédictions à autrui. Pourtant , les autorités à divers niveaux notamment celles de la mairie , de la préfecture et des quartiers le savent.

Quant au gouvernement , il semble laisser l’impression selon laquelle, la ville de Cotonou et son réseau routier ne se limitent qu’aux zones des hôtels Bénin Marina, Novotel, villas Cen Sad, aéroport , ministère des finances et que ce n’est pas son rôle de régler ce problème . C’est dommage et déplorable. Un tour dans la ville et vous découvrirez que d’autres feux tricolores sont également non opérationnels comme c’est le cas au carrefour Marina en allant vers la place de l’Etoile rouge, au niveau du port , etc. Prions que toutes ces autorités , du moins, une d’entre elles comprennent enfin ce jeu de la mort concernant ces indispensables feux dans Cotonou.

Par René Adéniyi

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE