Les membres du comité départemental de protection de l’enfance évaluent le mécanisme...

Les membres du comité départemental de protection de l’enfance évaluent le mécanisme de coordination de leurs actions

0
PARTAGER

Les différents acteurs impliqués dans le mécanisme national de protection de l’enfance ont tenu ce jeudi un atelier à l’hôtel « Les Oliviers » à Porto-Novo pour évaluer au niveau de l’Ouémé-Plateau le mécanisme de coordinations des actions de protection en faveur de l’enfance, en présence du Préfet Joachim Apithy, de la directrice départementale du secteur social, Mme Roubathou Allassane Ali, et d’une délégation de l’UNICEF.

Ces assises ont permis aux différents acteurs impliqués dans la politique nationale de protection de l’enfant de se concerter en vue de se mettre au même niveau d’information, de faire le bilan de leur fonctionnement et de prendre de nouvelles résolutions pour renforcer la synergie d’actions des acteurs de protection de l’enfant autour de la mise en œuvre de la Politique nationale de protection de l’enfant (PNPE) et de son plan d’actions.

Joachim Apithy, préfet de l’Ouémé, en lançant les travaux, a rappelé à l’attention de tous les actes de violences, les dérives et les abus de toutes sortes dont les enfants sont victimes.

Le ministère du Travail et des Affaires sociales rappelle-t-on, sur financement de l’UNICEF, a élaboré et validé la PNPE, un document de référence qui définit les grandes lignes d’orientation des actions en faveur de la protection et de la promotion des droits de l’enfant au Bénin.

Il intègre les problématiques inhérentes à l’environnement juridique, social, culturel et éducationnel de l’enfant et vise à réduire toutes les formes de violences à leur égard. Au regard des expériences faites en matière de coordination, des actions de protection de l’enfant à divers niveaux, il est devenu important et urgent que ces acteurs se concertent à nouveau pour définir les conditions pouvant garantir un meilleur fonctionnement des comités de protection de l’enfant tant au niveau national qu’aux niveaux départemental et communal.

ABP/MS/TB

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE