Les magistrats béninois suspendent leur motion de grève de 72 heures assortie...

Les magistrats béninois suspendent leur motion de grève de 72 heures assortie d’un moratoire au gouvernement

0
PARTAGER

L'Union nationale des magistrats du Bénin (UNAMAB) vient de suspendre sa grève de 72 heures déclenchée le 22 novembre dernier assortie d'un moratoire d'un mois au gouvernement béninois, annonce un communiqué publié dimanche à Cotonou.
Dans sa motion de grève adressée aux membres du gouvernement, l'UNAMAB exigeait entre autres le paiement tant les tickets-valeur pour la dotation en carburant au profit des magistrats, les arriérés échus de janvier à septembre 2016 et la budgétisation de la dotation pour le compte de l'année 2017, le dégel et le paiement des fonds du greffe et enfin le paiement des ristournes pour le compte de 2014-2016 et de 2004-2011.
Ainsi, selon la motion de suspension publiée dimanche à Cotonou, l'UNAMAB a rappelé que le gouvernement béninois a répondu favorablement à la revendication relative à la dotation en carburant, sauf qu'il n'a pas encore budgétisé ladite dotation. Les fonds du greffe ont été dégelés et sont en voie de répartition et qu'il ne reste en suspens que la budgétisation de la dotation en carburant pour l'année 2017.
A cet effet, précise la même source, "L'UNAMAB décide de suspendre la motion de grève mise en exécution le 22 novembre 2016, à compter du vendredi 25 novembre 2016 à zéro heure et accorde jusqu'au 31 décembre 2016 au gouvernement pour budgétiser la dotation en carburant en cause et rembourser en espèces les arriérés de tickets-valeur dus aux magistrats de la Cour suprême".
Passé ce délai, prévient la même source, "l'Assemblée générale mandate le Bureau exécutif de l'UNAMAB de déposer au Garde des sceaux une motion de grève de cinq jours sans Assemblée générale préalable, tacitement reconductible, à compter du 9 janvier 2017".

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE