Les journalistes parlementaires formés pour une bonne couverture des débats

Les journalistes parlementaires formés pour une bonne couverture des débats

0
PARTAGER

Les rideaux sont tombés hier sur les travaux de l’atelier de formation des journalistes accrédités au Parlement sur les outils d’analyses des programmes d’investissements publics (PIP) et des documents de programmation pluriannuelle des ministères. Un atelier initié par le PARCMAN grâce à un financement du PNUD dont l’objectif est d’outiller les participants pour une bonne couverture des débats parlementaires.

C’est le thème ayant trait à la méthodologie et à la démarche pour une bonne couverture des débats parlementaires dans le cadre de l’examen du budget de l’Etat, qui a introduit les travaux de la deuxième journée de l’atelier. Il a été présenté et développé par Franck Kpochémè, président de l’union des professionnels des médias du Bénin (UPMB). Ceci dans le but de donner les atouts élémentaires et essentiels aux journalistes parlementaires qui assurent cette mission d’information axée sur l’examen du budget de l’Etat. Les sources, les techniques de collecte et la méthodologie de traitement ont meublé la grande partie du temps de son intervention. Une intervention assez pointue, laquelle lui a permis d’amener les participants à distinguer la pertinence de leur rôle de celle d’un militant.

Les approches mises en évidence lors de sa présentation, ont été d’une pertinence pour une amélioration de la couverture des débats dans le cadre du budget général de l’Etat. Mais avant d’aborder les bonnes pratiques et conseils évoqués plus haut, le communicateur a rappelé les dispositions de la loi par rapport à l’exercice de la profession de journaliste. Il a aussi mis l’accent sur la connaissance de l’institution pour rester coller au thème dont il a la charge. Dans les échanges, il revenu que tous ceux qui s’impliquent dans la mission d’assurer la couverture du débat parlementaire, doivent connaître les textes, celles qui organisent le fonctionnement de l’institution. Les conduites pour mieux assurer cette mission particulière ont été éloquemment évoquées dans le sens de mettre ceux qui informent les populations en la matière devant leur responsabilité combien grande.

Les échanges en groupe pour un bon traitement de l’information en milieu parlementaire, ont mis un terme aux travaux de l’atelier après exposition et amendement en plénière. La cérémonie de clôture a été assurée par le coordonnateur du PARCMAN en compagnie du président du réseau des journalistes accrédités au Parlement, Gaspard Adjamossi. Tous deux ont exprimé leur sentiment de satisfaction et exhortent les participants à mettre en pratique les conseils formulés dans le cadre d’une bonne couverture des débats parlementaires. Tout ceci après l’adoption du rapport de l’atelier présenté par le présidium présidé par Wussa Geoffroy

Nicaise AZOMAHOU

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE