Accueil Société

Les forces militaires et paramilitaires du Couffo célèbrent la journée de reboisement à Aplahoué

0
PARTAGER

Aplahoué – Les forces militaires et paramilitaires du département du Couffo ont célébré samedi la journée inter-forces et de reboisement au cours de laquelle, militaires, gendarmes, policiers et agents des eaux, forêts et chasse en service dans le département, ont mis en terre 2.500 plants de Teck sur une superficie d’un hectare dans l’enceinte du CEG 1 d’Aplahoué avant d’organiser une campagne de don de sang.

En présence des autorités politico-administratives et religieuses, le porte-parole des forces militaires et paramilitaires du Couffo, Capitaine Dieudonné Djaho a rappelé que les différents corps réunis à Aplahoué pour ladite célébration, sont un ensemble et travaillent pour le même objectif à quelques différences près.

Pour pérenniser cette union, il va falloir que toutes les forces fassent un effort pour travailler en parfaite symbiose, recommande l’officier.

Le préfet du Couffo, Christophe Mègbédji a quant à lui, souhaité qu’au sein des forces militaires et paramilitaires se développent davantage une interconnexion, une compréhension et une collaboration pour que les efforts consentis pour la sécurité, la mobilisation des ressources et d’autres aspects de la vie civile et militaire soient couronnés de succès.

« C’est dans la perspective de renforcer le vivre ensemble des militaires et paramilitaires qu’il est organisé à leur profit cette rencontre afin que la coordination dans l’exécution de leurs différentes tâches soit beaucoup plus efficace », a rappelé le préfet Mègbédji.

Avant de clôturer cette journée inter-forces, les éléments des forces militaires et paramilitaires ont pris part à une messe dite par Mgr Victor Agbanou à la paroisse Immaculée conception d’Azovè. A cette occasion, l’évêque les a invités à cultiver la crainte de Dieu quel que soit leur bord religieux.

ABP/CBA/DK

Source : aCotonou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here