Le SYNTRA/HAAC tient son 3ème congrès ordinaire

Le SYNTRA/HAAC tient son 3ème congrès ordinaire

0
PARTAGER

Cotonou - Le syndicat des travailleurs de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (SYNTRA/HAAC) a tenu samedi à la bourse de travail de cotonou, son 3ème congrès ordinaire électif tenu sur le thème : « Mobilisons-nous pour des victoires plus grandes ».

Selon le 2è secrétaire général de la confédération autonome du Bénin (CSA-Bénin), M. Anselme Amoussou, le syndicat qui est une organisation sociale doit donner le bon exemple en veillant au respect des textes et en organisant à bonne date les assises statutaires.

Il a souligné que le syndicat est un mal nécessaire pour tout travailleur de jouir de ses droits et de bénéficier des fruits de ses efforts. A cet effet, il invite les congressistes à veiller au grain, de ne pas donner de leçon aux politiciens, d’être un modèle pour ces derniers.

Le secrétaire général du syndicat de la cour constitutionnelle, M. Edgard Bankolé, dans son intervention, invite les travailleurs de la HAAC à une forte mobilisation pour la réussite de sa mission qui est d’élargir les dispositions du code de l’information et de la communication.

Etant donné qu’un syndicat est une force de travail et de revendications des fruits de travail, il ne suffit pas de faire ou de savoir-faire mais il faut faire savoir ce que l’on fait, a-t-il souligné.

Il appartient désormais aux travailleurs de donner de la une voix pour que l’institution soit mieux connue et que ses intérêts soient défendus.

Pour le secrétaire sortant, M. Hippolyte Aristide Guivi, « le présent congrès est celui de la consolidation car après l’unification, il nous faut maintenant consolider d’abord le syndicalisme à la HAAC afin d’en faire un véritable outil pour le développement matériel moral et psychologique de tous les agents de la HAAC ».

Le président du comité d’organisation, Soumannou Bio Séro a rappelé que le syndicalisme est un sacerdoce, une activité éminemment désintéressée et bénévole et a invité les candidats à penser à la cause commune des travailleurs de la HAAC.

ABP/AM/DKJ

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE