Le rapport 2016 de l'Unicef pointe les inégalités entre les enfants dans...

Le rapport 2016 de l'Unicef pointe les inégalités entre les enfants dans le monde

0
PARTAGER

Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) a publié son rapport annuel sur la situation des enfants dans le monde le mardi 28 juin 2016 à New York. Le document a été présenté ce 30 juin a Cotonou par la représentante résidante de l'agence des Nations unies au Bénin, Dr. Anne Vincent. Cette année, le rapport s'est penché sur les inégalités de chances données aux enfants, ce que l'Unicef appelle "l'absence d'équité". Le rapport est d'ailleurs intitulé "L'égalité des chances pour chaque enfant".

A travers une série de chiffres et statistiques pour le moins alarmants, l'Unicef appelle à agir d'urgence pour les enfants notamment en Afrique subsaharienne où les inégalités et leurs conséquences sont les plus flagrantes. Le cas du Bénin a particulièrement été ressorti lors de discussions avec les responsables locaux de l'Unicef. Le pays n'est pas à l'abri et l'urgence d'agir est palpable. Le rapport a identifié le niveau de richesse, le genre et la situation géographique comme les trois grands facteurs d'inégalités.

On apprend par exemple qu'un enfant sur 12 meurt en Afrique subsaharienne avant l'âge de 5 ans et que la moitié des enfants vivant dans les pays à faible revenu sont dans une situation d'extrême pauvreté. Ces chiffres, valables pour le Bénin, pourraient s'aggraver si rien n'est fait au plus tôt. "69 millions d'enfants de moins de 5 ans mourront de causes évitables, 167 millions d'enfants vivront dans la pauvreté et 750 millions de femmes seront mariées pendant leur enfance d'ici 2030", prévient l'Unicef.

Encore plus d'efforts

Le Docteur Anne Vincent reconnaît que le Bénin fait beaucoup d'efforts en matière de protection des enfants. Cependant elle estime que globalement, très peu de progrès sont réalisés. C'est pourquoi elle a réitéré un appel à l'endroit des gouvernants pour prendre en compte la situation des enfants afin de prendre les décisions qui s'imposent. L'Unicef appelle notamment à donner une priorité aux enfants les plus désavantagés, les laissés pour compte et ceux appartenant aux groupes ethniques les plus marginalisés. Pour la représentante de l'Unicef au Bénin, le gouvernement béninois doit accélérer ses efforts pour assurer un accès équitable aux services sociaux de bases à tous les enfants notamment en matière de santé, d'éducation et de protection.

Maurice Thantan (@seigla)


ORTB

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE