Le maire de Pobè déplore le grand nombre d’absence des élèves dans...

Le maire de Pobè déplore le grand nombre d’absence des élèves dans les écoles des arrondissements ruraux de Pobè

1
PARTAGER

Pobè – En tournée dans les arrondissements ruraux de la commune de Pobè pour constater le démarrage effectif de la rentrée et des cours dans les écoles, le maire Paul Fakorédé Odjo à la tête d’une délégation communale, a déploré ce mardi, le grand nombre d’absents enregistrés dans chacune des écoles visitées.

Dans l’arrondissement d’Igana, la majorité des apprenants n’a encore aucune idée sur le démarrage de la rentrée. Au collège d’enseignement général de la localité, sur 163 élèves attendus, seule une vingtaine a marqué sa présence. Le constat est le même dans les arrondissements d’Ahoyéyé et de Towé où la rentrée reste encore timide. Les enseignants en grand nombre sont présents mais c’est le contraire qui a été observé du côté des apprenants.

Aux dires des responsables d’établissements, c’est l’habitude des apprenants dans ces arrondissements ruraux et frontaliers où à chaque rentrée, d’autres rejoignent les classes à partir de novembre. « Le grand nombre des écoliers et des élèves des villages sont encore dans le géant voisin de l’Est. D’autres dans les marchés et les champs à la recherche d’un gain pour pouvoir faire face à leurs besoins », ont expliqué les chefs d’établissements.

Une situation qu’ont confirmé sur place certains parents d’élèves qui ont évoqué le manque de moyens et de suivi comme causes principales de ces cas d’absences en début d’année dans les écoles des arrondissements ruraux et frontaliers de Pobè.

Une situation qui n’est pas du goût du maire Paul Fakorédé Odjo qui a recommandé aux élus locaux des séances de sensibilisation à l’endroit des parents d’élèves sur la nécessité d’instruire et de suivre les enfants à l’école. « Nous nous sommes finissants. Si la jeunesse qui est appelée à assurer la relève n’est pas éduquée et se met à errer au Nigeria, quel type de relève aurons – nous. Pobè ne sera plus en arrière comme par le passé », a martelé l’autorité communale qui entend mettre tout en œuvre pour ramener les apprenants dans les écoles afin d’éviter leur fermeture pour défaut d’effectif.

Ayant pris connaissance des difficultés des acteurs du secteur, le maire Paul Fakorédé Odjo a promis faire ce que peut la commune avant d’inviter les enseignants au démarrage rapide des cours et à donner le maximum d’eux-mêmes afin d’améliorer les résultats à la fin de l’année scolaire.

ABP/ ID/TB

aCotonou

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. C’est le coup d’annulation de la gratuité de l’école et les résultats qui présentés aux examens de l’an dernier qui frappent comme ça. Je savais que cela allait arriver, la de scolarisation. Les autorités pensez bien aux conséquences avant de jouer au durs. La médiocrité des enfants vaut mieux que la descolarisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE