Le magistrat Apollinaire Dassi au sujet de la correspondance de la Fifa...

Le magistrat Apollinaire Dassi au sujet de la correspondance de la Fifa :« C’est fois-ci, la Fifa a tiré à terre »

0
PARTAGER

Dans une opinion qu’il a livrée à la suite de la correspondance de la Fifa qui intime l’ordre à la justice béninoise de retirer ses mandats d’arrêt, le magistrat Apollinaire Dassi dénonce l’instance internationale et certains citoyens qui la manipulent pour affaiblir leur pays.

« L’émission de mandats d’arrêt par un juge d’instruction dans un État souverain comme le Bénin constitue une question essentiellement de sûreté interne qui échappe au contrôle d’une organisation internationale dont notre pays est parti fût-elle la Fifa.
En effet, le droit pénal n’a jamais fait objet de codification internationale d’autant que dans toutes conventions internationales les stipulations laissent toujours une liberté à chaque État membre de légiférer librement sur des questions qui ressortent du droit pénal donc de la sûreté interne, de l’ordre public interne aux États, toute chose laissée à la seule discrétion des dirigeants des pays concernés.
De quoi se mêle encore la Fifa en faisant des injonctions à la Justice de mon pays d’avoir à retirer des mandats d’arrêt émis par un juge d’instruction indépendant dans un État de droit dans lequel le principe sacro-saint de la séparation des pouvoirs est nettement réaffirmé par la Constitution.

Reconnaissons-le pour une fois, par ce énième courrier, l’organe faîtière du football mondial s’est dangereusement planté. Il est passé à côté de la plaque. Il a tiré à terre d’autant qu’il n’a pu rien faire face à la furie il y a quelques mois des Justices pénales américaine et suisse qui l’ont littéralement décapité pour cause de corruption. Pourquoi s’acharne-t-on contre le Bénin ? Parce que nous sommes un pauvre petit pays ? Le ver est dans le fruit. "Si le mur n’est pas lézardé, le reptile ne s’y incruste", dit un adage de chez nous. Que ceux qui au pays indiquent ce chemin apatride à la Fifa arrêtent enfin. Faisons confiance à la justice béninoise. Le droit sera dit dans le respect des droits de la défense ».

Apollinaire Dassi

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE