Le Bénin évalue la mise en œuvre du système LMD

Le Bénin évalue la mise en œuvre du système LMD

0
PARTAGER

Un séminaire-atelier axé sur le thème: «Le système LMD au Bénin six ans après: bilan et perspectives» se tient depuis mardi à Bohicon au Bénin avec la participation des recteurs, doyens de facultés et directeurs d’écoles et d’unités de formations et de recherches des universités publiques béninoises ainsi que les différents acteurs du secteur de l’enseignement supérieur.

Organisée par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, cette rencontre d’une durée de quatre jours vise à répertorier les problèmes et difficultés qui entravent le bon fonctionnement du système LMD, au cœur de ces dernières années des crises universitaires.

L'organisation d'un séminaire-atelier d'évaluation en vue de l'harmonisation des modalités d'application dudit système dans les différentes entités avait été décidée en octobre 2015 à l'issue d’une séance de médiation consécutive à une longue paralysie née d’un désaccord entre étudiants et autorités rectorales sur l’application du système LMD.

Les échanges et réflexions porteront notamment sur les principes, exigences et conditions de mise en œuvre du LMD, les acquis, insuffisances et solutions, ainsi que l’étude du rapport d'évaluation de l'expertise de l’UEMOA.

Des panels et groupes de réflexions sont prévus pour statuer entre autres, sur les problèmes pédagogiques et académiques liés à la mise en œuvre du LMD, les problèmes de gestion du système et le financement de l'enseignement supérieur au Bénin.

Par ailleurs, des échanges sont prévus sur la réorganisation de la carte universitaire par le gouvernement du président Talon.

Le système LMD a été introduit dans l'enseignement supérieur au Bénin par le décret N°2010-272 du 11 juillet 2010 conformément à la Directive N°03/2007/CM/UEMOA du 04 juillet 2007.

Les officiels béninois organiseront jeudi une cérémonie solennelle d’ouverture de ce séminaire-atelier avec en toile de fond, le discours du ministre en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Marie Odile Attanaso, dans un contexte marqué par la crise à l’Université d’Abomey-Calavi.

DJ/cat/APA

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE