Accueil Société

Lancement officiel du deuxième Millennium challenge account: Etendre l’accès à l’électricité à toutes les couches du Bénin

1
PARTAGER

Le deuxième programme du Bénin pour le Millennium challenge account (Mca II) est lancé officiellement, ce jeudi 22 juin à Cotonou à travers une cérémonie présidée par le ministre d’Etat en charge du Développement. Ladite cérémonie a également connu la signature de la lettre de mise en œuvre du programme.

A compter de ce jeudi 22 juin 2016, le Bénin dispose de 1825 jours pour mettre en exécution le deuxième programme du Bénin pour le Millennium challenge account (Mca II). Au total, 403 millions de dollars dont 28 millions de dollars sur le budget national, sont mis à la disposition de ce programme quinquennal financé par les Etats-Unis d’Amérique.
L’ambition du programme, c’est de stimuler l’investissement privé à travers des appuis aux réformes institutionnelles et l’investissement dans la production et la distribution de l’électricité ainsi que l’électrification hors-réseau (énergies renouvelables ». Pour évaluer les besoins du secteur énergétique, un réseau d’économistes béninois et américains ont travaillé sur une longue période.
En amont de la signature par Romuald Wadagni, ministre de l’Economie et des Finances, et Christopher Broughton de la lettre de mise en service de ce deuxième compact pour le Bénin, Samuel Batcho, coordonnateur national du Millennium challenge account Bénin II, a levé un coin de voile sur l’ossature du programme. Il s’agit, précise-t-il, d’un programme comportant quatre projets, tous en lien avec le secteur énergétique auquel sera consacré l’ensemble du financement.
Le premier concerne «les réformes des politiques et renforcement institutionnel». Il est question à ce niveau de mettre en œuvre des réformes pour soutenir des interventions à même d’améliorer la gouvernance dans le secteur. Ce pilier prévoit également, ajoute Samuel Batcho, la mise en place d’une Autorité de régulation indépendante dans le secteur, l’amélioration de l’efficacité et la mise en place d’un cadre réglementaire favorable. Le deuxième projet porte sur la «production et la distribution d’énergie» et envisage de moderniser les infrastructures de distribution de l’énergie au Bénin, d’augmenter la capacité de la production nationale du tiers de la demande actuelle en heure de pointe, réduire la dépendance du Bénin des sources externes d’approvisionnement. Le troisième projet, «le projet énergie hors réseau» met l’accent sur les énergies renouvelables et le financement de l’électrification hors réseau au niveau institutionnel et des ménages. Le dernier projet porte sur la distribution d’électricité et permettra de moderniser les infrastructures de distribution. Cela, de manière à étendre le réseau et à satisfaire la croissance future.

Booster l’économie

« L’électricité est le rêve de tous les Béninois. Nous avons un manque d’énergie, d’infrastructures énergétiques, de ressources, de politiques publiques, de structures pour fournir l’énergie suffisante et pour couvrir la demande nationale de plus en plus croissante », diagnostique Samuel Batcho. Sur les cinq années à venir, le Bénin disposera, grâce au Mca II, de ressources pour éloigner les frontières de l’obscurité et donner une large chance d’accès à l’énergie (toutes formes) à ses populations, espère de son côté, Lucy Tramlyn, ambassadeur des Etats-Unis près le Bénin. Ce programme, salue la diplomate, est le fruit d’un travail acharné et représente un engagement aussi à réduire la pauvreté au Bénin grâce à l’accroissement de la production nationale de l’électricité et la fiabilisation du réseau de distribution. Elle y voit donc du soutien pour le Programme d’action du Gouvernement (Pag). Lequel, rappelle le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané, représentant du chef de l’Etat, fait une place de choix à la recherche de solutions aux problèmes énergétiques du Bénin. D’où la gratitude du Gouvernement béninois qu’il a tenu à exprimer au peuple et au Gouvernement américains. Ce programme, rappelle-t-il, vient s’ajouter au premier compact dont le pays avait été bénéficiaire entre 2006 et 2012. A travers ce programme, exulte le ministre d’Etat, c’est une solution majeure trouvée à l’un des premiers obstacles de la croissance économique du Bénin.

Josué F. MEHOUENOU

Source : aCotonou

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here