Lancement du Fonds d’autonomisation des Albinos par l’Ong ‘’Valeur Albinos’’ : Le...

Lancement du Fonds d’autonomisation des Albinos par l’Ong ‘’Valeur Albinos’’ : Le soutien financier de Me Séidou Abou concrétise le rêve

0
PARTAGER

Née depuis 2009, une organisation non gouvernementale œuvre pour l’amélioration des conditions de vie des personnes atteintes d’Albinisme au Bénin. Il s’agit de l’Ong « Valeur Albinos », créée et dirigée par Pamela Capo-Chichi. Résolument engagée à l’atteinte de ses nombreux objectifs, elle a initié et lancé un fonds national d’autonomisation des personnes Albinos et des parents d’Enfants atteints de l’Albinisme (Fonapa-Pea). Œuvre réalisée grâce à l’appui financier de Me Séidou Abou, Greffier en Chef du Tribunal de Cotonou, la cérémonie de lancement officiel a eu lieu le samedi 26 novembre 2016, au siège de l’Ong, à Zogbadjè, à Abomey-Calavi. Ils étaient nombreux, enfants et adultes de race Albinos, à avoir répondu présents à cette cérémonie organisée à leur faveur. A en croire la présidente de « l’Ong Valeur Albinos », ce projet dont la réalisation prend son envol grâce à l’appui du Greffier en Chef est l’une des visions capitales qui soutiennent les raisons d’existence de l’Ong. Estimé à plusieurs millions de F cfa, ce fonds (remboursable sans intérêt) permettra à des dizaines de parents d’enfants albinos et d’autres albinos majeurs de pouvoir se tracer un chemin d’avenir. Très sensible aux nombreuses difficultés auxquelles les Albinos font face au quotidien, Maître Séidou Abou a profité de la circonstance pour exhorter à tous les autres citoyens présents, le renforcement de la solidarité envers eux. « Ils sont des êtres comme nous. La seule différence, c’est au niveau de leur peau. Ils n’ont pas choisi d’être comme ça. Ce sont des enfants qui sont souvent rejetés dans leurs environnements … Nous devons les aider, améliorer leurs conditions de vie, les protéger », a-t-il plaidé. Rappelons qu’en dehors du fonds, Maître Séidou Abou a appuyé l’Ong à hauteur de 1.800.000 F Cfa pour la scolarisation d’une cinquantaine d’enfants Albinos.

Loth HOUSSOU


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE