La plateforme des OSC lance ses rapports d’activités sur la présidentielle de...

La plateforme des OSC lance ses rapports d’activités sur la présidentielle de 2016 au Bénin

0
PARTAGER

Cotonou - Les membres de la plateforme des Organisations de la Société Civile (OSC) ont procédé ce vendredi, au Chant d’oiseau de Cotonou, au lancement des rapports sur le déroulement de l’élection présidentielle de 2016 en présence d’un parterre de partenaires techniques, financiers engagés dans le processus électoral.

Cette séance coprésidée par Fatoumatou Batoko Zossou, présidente de la plateforme, Gustave Assah, Vice-président de la plateforme ; He Dossou Sognon, représentant le Général Mathieu Boni, Président de la salle de situation électorale et Julien Oussou, Coordonnateur de la Plateforme, a permis de présenter le rapport général d’environ quarante-et-un (41) pages, subdivisé en cinq (05) parties, et édité avec l’appui financier de Osiwa.

Rendant compte du rapport général sur le déroulement de l’élection présidentielle de 2016, Julien Oussou, Coordonnateur de la Plateforme, fait savoir que le taux de satisfaction par rapport au déroulement du processus électoral, a été noté au second tour pour l’ensemble des postes de vote observés soit en moyenne 67,54 % contrairement au premier tour en ce qui concerne le respect du code électoral.

Fatoumatou Batoko Zossou, présidente de la plateforme a pour sa part félicité tous les responsables des OSC, les partenaires et les autorités à divers niveaux en l’occurrence la CENA pour la qualité du travail abattu tout en promettant maintenir le cap face aux nombreux défis qu’impose le processus électoral.

Consciente que cette tâche n’est pas facile, Fatoumatou Batoko Zossou espère l’accompagnement des PTF pour la poursuite des réflexions utiles afin de continuer l’œuvre citoyenne de contribution à la fiabilisation et la pacification du processus électoral au Bénin, a-t-elle ajouté.

Un jeu de rapports composé du rapport de la salle de situation électorale, la mission d’évaluation externe et le film documentaire sur les activités de la salle de situation électorale ont été distribués aux participants.

La première partie du rapport général est consacrée au fonctionnement de la plateforme à travers ses différentes ressources destinées à la chambre technique, d’analyse, et de réponse.

La deuxième partie de ce rapport de 41 pages, souligne Julien Oussou, aborde l’observation de la période électorale depuis l’affichage de la liste électorale, la distribution des cartes d’électeurs, le dépôt des candidatures, la campagne électorale, et le suivi de la violence électorale.

La troisième partie quant à elle, rend compte de l’observation des deux tours du scrutin, et s’est appesantie sur la salle de situation électorale, les différentes actions menées ainsi que les analyses issues du scrutin, et les différentes chambres de cette salle.

La quatrième partie, intitulé observation post-électorale comporte les chiffres des décompte des voix proclamés par la CENA, la Cour constitutionnelle et celle de la plateforme.

Enfin la cinquième partie relative aux conclusions et des propositions de recommandations ont été formulées à l’endroit des autorités, partenaires, parties politiques et médias du processus électoral.

Notons que, pour l’organisation de ce processus la plateforme a mobilisé autour de sept cent quinze mille (715.000) Dollars sans compter le financement du PNUD géré par l’institution elle-même.

ABP/EDY/DK

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE