Journée Mondiale du droit à l’Alimentation (2016) : Le message du RAPDA/Bénin

Journée Mondiale du droit à l’Alimentation (2016) : Le message du RAPDA/Bénin

0
PARTAGER

De tradition depuis quelques années, le monde célèbre le 16 octobre de chaque année la Journée Mondiale du droit à l’Alimentation (JMA). Le Réseau Africain Pour le Droit à l’Alimentation, section Bénin (RAPDA/Bénin) s’est toujours associé à l’événement.

Le Thème retenu cette année est le climat change, l’alimentation et l’agriculture aussi. Il faut reconnaitre qu’il existe un lien dans la trilogie climat- agriculture et sécurité alimentaire.

La sécurité alimentaire est l’une des questions principales liées au changement climatique. Les plus pauvres du monde, pour la plupart des agriculteurs, des pêcheurs et des éleveurs, sont le plus fortement touchés par la hausse des températures et la fréquence croissante des catastrophes liées au climat.

Depuis le 26 mars 2009, le Bénin s’est préparé pour la mise en application de la 1ère mesure prioritaire et urgente relative à la production agricole et la sécurité alimentaire identifiée dans le Programme d’Action National aux fins d’Adaptation aux changements climatiques (PANA) pour réduire la vulnérabilité des populations. La phase d’élaboration du document de projet,  intitulé Programme Intégré d’Adaptation aux Changements climatiques dans le secteur de l’agriculture pour la sécurité alimentaire, devait avoir pris fin en novembre 2009.

C’est un projet qui permettrait de renforcer les capacités institutionnelles et techniques en matière de prévision, d’évaluation et de gestion de la variabilité climatique sur le secteur agricole, l’amélioration de la sécurité alimentaire et de la résilience des exploitants les plus vulnérables aux effets des Changements climatiques.

Une évaluation des risques des changements climatiques au Bénin a révélé que dans la partie septentrionale du pays par exemple, il y a une  grande variation des précipitations très fortes au début et à la fin de la saison pluvieuse ; des moussons de plus courte durée, à retardement avec des précipitations irrégulières ; une augmentation significative des températures de surface d’environ 1 à 2°C en 2025 aussi bien pendant la saison sèche que pendant la saison des pluies.  Les  pluies sont très agressives de courte durée; une érosion accentuée sur les pentes et sols dénudés par vitesse d'écoulement plus rapide des eaux de surfaces, ce qui entraîne très peu d'infiltration; une sécheresse accentuée, une faible disponibilité de l'eau dans le sol ; la perte de semailles/récoltes et une augmentation à long terme de la température moyenne (+2 à +5 fin 21ème Siècle).

Le Bénin devait prendre des mesures prioritaires nécessaires et efficaces pour la mise en place d’un système de prévision de risques climatiques et d’alerte rapide pour la sécurité alimentaire.Où en sommes-nous depuis plus de cinq (05) ans ?

Faut- il le rappeler une fois encore, assurer la sécurité alimentaire à chacun et à tous est une obligation constitutionnelle.
Le RAPDA/ Bénin y veille et souhaite que se respecte ce droit dans notre pays.

Louis Woussa KOCOU-GBEWETOUN
Coordonnateur de RAPDA/BENIN                       
Mail :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


97981007/95758785


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE