Accueil Société

Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées: Adidjatou A. Mathys plaide pour une meilleure assistance

0
PARTAGER

A l’instar de la communauté internationale, le Bénin célèbre, ce jeudi 15 juin 2017, la Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées. En prélude à cette célébration, le ministre du Travail, de la Fonction publique et des Affaires sociales, Adidjatou A. Mathys a délivré, ce mercredi 14 juin à Cotonou, un message à l’endroit des populations à qui elle demande d’avoir une attention particulière à leur égard.

« La vieillesse n’est pas une maladie encore moins une malédiction. Tout homme qui ne meurt pas tôt va vieillir sans aucun doute. C’est même une grâce », a déclaré, ce mercredi 14 juin le ministre du Travail, de la Fonction publique et des Affaires sociales, Adidjatou A. Mathys, dans son message à la nation dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées. Et pourtant, ces personnes sont généralement confrontées à l’isolement, l’injure, l’abandon, l’infantilisation, le manque de respect et de considération, l’indifférence, les accusations gratuites, la spoliation ou à la non-assistance de leur vivant, alors que leurs funérailles sont marquées par l’organisation de cérémonies grandioses, a déploré le ministre des Affaires sociales.
Ces mauvais traitements et la violence infligés aux personnes âgées, souligne-t-elle, peuvent prendre plusieurs formes, notamment la violence au sein du couple et en dehors du cercle familial. Elle distingue la violence psychologique et morale et l’exploitation financière.
L’Organisation mondiale de la Santé (Oms) estime que, dans certains pays, 10% des personnes âgées endurent de telles violences. Des rapports, témoigne-t-elle, indiquent que des personnes âgées sont accusées de sorcellerie. Le Bénin connaît de plus en plus un effectif croissant des personnes âgées, a-t-elle rappelé. Selon les données statistiques, environ 600 000 personnes âgées ont été enregistrées en 2013 contre 374 549 en 2002 au Bénin. Les projections annoncent même une population plus croissante des personnes âgées à l’horizon de 2025.
Au nombre des mesures favorables à l’assistance des personnes âgées, le ministre Adidjatou A. Mathys a cité l’article 26 de la Constitution béninoise qui stipule que « L’Etat protège la famille et particulièrement la mère et l’enfant. Il veille sur les handicapés et les personnes âgées ».
Pour éliminer le phénomène de maltraitance des personnes âgées, le Bénin a décidé d'oeuvrer pour leur donner une vie de qualité. Aussi a-t-il mené plusieurs autres actions avec l’appui des partenaires techniques et financiers dont la Coopération suisse, l’Oms et le Fonds des Nations Unies pour la population (Fnuap). Ces actions ont consisté à l’élaboration du guide alimentaire pour les personnes âgées, la politique holistique pour le vieillissement en bonne santé et son plan d’actions, l’étude diagnostique sur l’identification des besoins spécifiques des personnes âgées au Bénin et l’organisation des séances de soins gratuits dans certaines communes du Bénin.
En plus de ces actions phares, les populations ont aussi leur rôle à jouer pour l’élimination du phénomène afin que les personnes âgées soient mieux acceptées dans les communautés et mieux traitées en tout temps et en tout lieu.

Source : aCotonou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here