Journée internationale de la femme : Rakiatou Sambo célèbre la Jif 2016 avec...

Journée internationale de la femme : Rakiatou Sambo célèbre la Jif 2016 avec ses collègues de l’Upa

0
PARTAGER

Les femmes de l’Université polytechnique d’Abomey (Upa) étaient à l’honneur le vendredi 1er avril dernier. Entourées des étudiants, des enseignants et des membres de l’administration, elles ont célébré, sur le site universitaire, la Journée internationale de la femme édition 2016 (Jif 2016).

Placée sous le thème « Développement et problématique de l’égalité genre » cette première édition sur le campus universitaire est une initiative de Rafiatou Bignon Sambo, la présidente du groupe des femmes qui a reçu l’onction de Norbert Awanou, le Recteur de l’Upa et l’appui conseil du professeur Edmond Adjovi, le Secrétaire général de l’université. Pour ce premier essai, ce fut un coup de maître. Les petits plats ont été mis dans les grands pour faire de la Jif 2016 des retrouvailles. En marge des festivités, les activités telles que la salubrité de la place Goho, le don de sang, une messe d’action de grâce ont été faites. « Aujourd’hui, on se réunit pour rendre la femme du passé fière, la femme d’aujourd’hui inspirée et munir les femmes du futur d’une vision », a déclaré la présidente du groupe des femmes, Rafiatou Bignon Sambo pour souligner l’importance de l’émancipation de la femme. Faisant l’historique de la Jif, elle a rappelé que la date du 08 mars est instituée depuis 1977 par l’Organisation des Nations Unies pour magnifier la femme. Cette journée, a-t-elle poursuivi, est un baromètre qui permet d’évaluer la progression de la femme et de mesurer son implication dans l’évolution de l’humanité. Les femmes qui sont intervenues ont pour le moins, souhaité que les gouvernants classent au rang des priorités nationales, la promotion de la femme. En conclusion à son exposé portant sur la thématique retenue, le Dr Niképa Tokpanou a exhorté les femmes à plus d’ardeur et de sérieux au travail afin d’acquérir la compétence et le leadership qu’il faut pour se positionner car, à l’entendre, un poste de responsabilité se mérite et non le contraire.

Zéphirin Toasségnitché
(Br Zou-Collines)


 

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE