Invalidation de l’année académique à la Flash-Uac : Les clarifications du décanat

Invalidation de l’année académique à la Flash-Uac : Les clarifications du décanat

0
PARTAGER

Par arrêté rectoral N°484-2016/UAC/SG/CR/SP en date du 28 juillet 2016 portant invalidation de l’année académique 2015-2016 à la Faculté des lettres, arts et sciences humaines (Flash) de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC). « L’année académique 2015-2016 est invalidée à la Faculté des lettres, arts et sciences humaines (FLASH) », lit-on clairement à l’article 1er de l’arrêté rectoral et qui précise que « les différentes activités pédagogiques des licences à la FLASH reprendront à la rentrée académique d’octobre 2016 ». Une décision qui défraie la chronique depuis hier et qui pourrait faire basculer les choses dans ce haut lieu de savoir dans les tout prochains jours. Malheureusement, le doyen de la Flash, le professeur Flavien Gbétoest monté au créneau hier, mercredi 03 août 2016, pour confirmer l’information. De sa sortie médiatique, il en ressort que les divergences autour de l’organisation de la session de rattrapage demeurent, mais que la décision d’invalidation de l’année est motivée par le fait que la Flash ne dispose plus du temps matériel pour conduire les activités pédagogiques au titre de cette année. « Ce n’est pas pour régler le problème que l’année est invalidée. L’année est invalidée parce que nous ne disposons plus du temps nécessaire au sein de notre entité pour conduire les activités pédagogiques, et du premier semestre et du second semestre », a martelé Flavien Gbéto. A l’en croire, la fin de l’année académique est prévue pour le 12 décembre 2016 à la Flash et le mois d’août étant retenu pour celui de congés au niveau de l’UAC, la Flash ne dispose donc que de trois mois pour le déroulement de ses activités pédagogiques. Aussi ce temps relativement court ne pourra-t-il pas permettre l’organisation des examens de fin du premier semestre, le déroulement des cours et l’organisation des évaluations du second semestre. « Nous n’avons encore rien fait, les étudiants le savent. Nous n’avons plus le temps pour dérouler les activités académiques de toute une année », a expliqué le professeur avant de préciser qu’après chaque évaluation, il faut attendre au moins deux mois pour donner les résultats. Voilà qui pourrait envenimer la situation déjà critique et confuse à l’Uac. Notons que cette décision d’invalidation, suivant l’article de l’arrêté rectoral, ne concerne guère les licences et masters professionnels payants et les soutenances en cours. Et elle fait suite aux nombreux mouvements de grèves et de boycott des examens de fin des semestres impairs à la FLASH déclenchés par les étudiants pour réclamer la session de rattrapage.

A.B


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE