Insubordination au ministère de l’Eau : Limogé, un retraité refuse de passer...

Insubordination au ministère de l’Eau : Limogé, un retraité refuse de passer service

0
PARTAGER

(Il nargue son ministre de tutelle et défie Yayi Boni)
Il aurait fait un pacte avec l’opposition au régime Yayi et juré de saboter les actions du Chef de l’Etat. Ce cadre du ministère de l’Eau impliqué dans le scandale PPEA II n’en finit pas de mener la vie dure à ses collaborateurs. Le comble c’est qu’il refuse, au vu et au su des autorités, de passer service alors que par arrêté N°24/ME/DC/SGM/DRH/SA, la ministre de l’Eau a mis fin à sa fonction par la nomination d’une directrice départementale de l’eau par intérim. Mais c’est à croire que ce cadre a d’autorité plus que celle de son ministre de tutelle.

Cité dans l’affaire PPEA2 , le cadre ne devrait plus être libre de ses mouvements.Mais c’est sans compter avec ses soutiens dans l’entourage immédiat du Chef de l’Etat. Une fois encore, ils ont réussi à flouer Boni Yayi en le proposant en 2015 pour occuper un autre poste stratégique au sein du ministère de l’Eau. C’est alors que celui qui devrait faire valoir ses droits à la retraite depuis 2012 a continué à accumuler deux fonctions sans la moindre concession pour faciliter la gestion de la Direction par ses collaborateurs. Il a fait bloquer 1 véhicule pour ses courses privées de week-end alors qu’il dispose d’un véhicule neuf acquis sur financement KFW/GiZ pour le Ministère.

Il a continué à prendre 100 000 Francs CFA/Mois auprès du chef du Service Administratif et Financier de la Direction pour dotation en carburant pour un véhicule qui n’est presque pas utilisé pour les activités de la Direction, alors qu’il obtenait du carburant au même moment au Ministère de l’Eau.Ainsi, durant 1 an, la Direction Départementale de l’Eau, de l’Energie dont il avait la charge et située à Abomey-Calavi (Kpota) n’a pas fonctionné car manquant du minimum pour payer les factures d’eau et d’électricité de la SBEE.

Informée de la situation, Madame la Ministre de l’Eau Christine A. GBEDJI VYAHO l’a aussitôt relevé de ses fonctions de Directeur Départemental de l’Eau par l’arrêté 2016 N°24/ME/DC/SGM/DRH/SA du 18 janvier 2016. Depuis ce jour, ce cadre refuse de passer service à la nouvelle Directrice Départementale nommée, gardant par devers lui, des clés de véhicules et des bureaux de la Direction (y compris le Secrétariat). Pire, il refuse de libérer les comptes de fonctionnement de la Direction et des divers projets sous tutelles, notamment le projet GoBénin financé par l’UE et les partenaires italiens. Il multiplie des arguments fallacieux pour continuer à emmarger au niveau de la Direction Départementale et bloque l’exécution correcte des projets.

Il n’a d’égard pour personne, même pas à son ministre, car foulant aux pieds les instructions de celle-ci, surtout celles relatives à la sommation de passer service à son successeur. Il doit être immédiatement dégagé de toute fonction et remercié pour faire valoir ses droits à la retraite. Le laisser séjourner encore 72 heures au Ministère de l’Eau, c’est garantir la mort certaine du secteur de l’eau, c’est faire échouer tous les projets liés à l’eau du Gouvernement. Ces comportements auront assez d’impacts négatifs sur l’élection du Candidat Lionel ZINSOU.

Lorsqu’on sait que le Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement s’investit corps et âme pour rechercher des financements et garantir l’accès à l’eau des populations, il est inconcevable que l’on s’aperçoive qu’un cadre de cette trempe, tapi dans l’ombre, œuvre pour chuter le bilan du Président.Le Président Boni Yayi en personne doit sévir durement et siffler la fin de récréation et du spectacle désolant auquel ce cadre incompétent fait assister tout le Ministère depuis plus de 5 ans.

MM

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE