Insécurité dans la partie septentrionale du Bénin : Les montagnes de Tanguiéta,...

Insécurité dans la partie septentrionale du Bénin : Les montagnes de Tanguiéta, un véritable nid de malfrats

1
PARTAGER

Dans la partie septentrionale, plus précisément à Tanguita, l’insécurité règne en maitre. Si les braquages ou vols à mains armées ne sont pas fréquents dans la ville, le fait est récurrent sur l’axe routier construit entre les montagnes de Tanguiéta. En effet, au-delà de dix-neuf heures (19H), aucun conducteur de véhicules ou encore de motos n’ose emprunter le tronçon de peur de se voir rudoyé, blessé ou abattu par des malfrats, des sans foi ni loi, tapis dans les grottes, semant la terreur et la panique sur le territoire. Récemment, deux conducteurs de motos « Zem » y auraient été abattus le vendredi, 26 mars 2016, selon des fidèles de l’Eglise Catholique située à quelques mètres des montagnes. « Vous ne verrez aucun zem prendre par-là à une heure pareille (20h). Même dans la journée, on peut vous attaquer et tuer sur ce tronçon puisqu’il n’y a aucun policier dans les environs », fit savoir un zem, rencontré dans la ville. De sources concordantes, leur mode opératoire consisterait à se coucher dans les buissons pour ne pas se faire repérer par les usagers de la route. Dès qu’ils se rendent comptent qu’un véhicule, moto ou piéton s’avance seul sur l’axe, ils sortent, machettes et fusils en mains pour attaquer leur cible. Ils disparaissent aussitôt après avoir commis leur forfait. A ce moment, il devient presqu’impossible de retrouver leurs traces. « Des gens n’aiment pas enquêter ici car ceux que vous recherchez peuvent se retrouver à vos côtés et vous aidez dans l’enquête. Mais après, vous serez leur cible », lâche Sylvain, mécanicien à Tanguiéta. La situation est connue de tous dans la ville même les plus jeunes savent jusqu’où peuvent aller leurs amusements. Aucune quiétude dans cette ville du septentrion. Dommage ! Chose curieuse,ces filous de grand chemin qui ont élu domicile en ces lieux semblent néanmoins opérer sans être inquiétés par qui que ce soit y compris les forces de sécurité. Pire, aucun poste de police ou brigade de gendarmerie dans l’environnement immédiat des montagnes. L’unique barrière de police, se trouvant à une vingtaine de kilomètres aurait la mission précise de percevoir de façon illégale, de l’argent auprès des conducteurs de camions et de véhicules de transport commun. Dans un pays comme le nôtre et dont on vante si tant la sécurité légendaire, il est inadmissible que de pareilles choses soient passées sous silence. Il importe que le dispositif sécuritaire soit renforcé dans ces montagnes qui servent de nid aux malfrats. Le comble sera de dénicher ces gangsters et de rendre vivable, cet espace attrayant de par son relief et paysage. En tout cas, des mesures urgentes et subséquentes s’imposent pour combattre l’insécurité dans ce domaine.

Aziz BADAROU

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. The bright side is Friday tends to be the least crowded of the three-day event making stage hopping a possibility for those ambitious enough.

    The MSI X58 doesn’t have neat extras like an on-board CPU temp, LED or Q-FAN control,
    but those who are just looking for a basic, small X58 motherboard will appreciate the
    savings that the MSI board offers. Wielding the power of 42
    million transistors, the first Pentium 4s had a speed
    of 1.

LAISSER UN COMMENTAIRE