Implication des grossistes dans le trafic et la vente illicite de médicaments...

Implication des grossistes dans le trafic et la vente illicite de médicaments : Le Collectif des pharmaciens définit de nouvelles stratégies de lutte

0
PARTAGER

Le Collectif des pharmaciens du Bénin unis contre la vente illicite des médicaments a convié les confrères et consœurs à une importante Assemblée générale hier, mercredi 03 août 2016. Cette assise qui s’est tenue au Codiam de Cotonou a permis au bureau dirigeant du Collectif de faire le point des démarches menées concernant l’implication de la société grossiste UB PHAR dans une affaire de trafic et de vente illicite de médicaments. C’était également l’occasion pour les pharmaciens de définir de nouvelles stratégies en vue de l’assainissement de la corporation.

Ils sont plus que jamais déterminés, ces pharmaciens réunis au sein dudit Collectif, à combattre le trafic et la vente illicite de faux médicaments au Bénin. Mis sur pied, il y a un mois seulement, ce rassemblement né de l’union du Syndicat indépendant des pharmaciens du Bénin (Siphab) et du Syndicat national des pharmaciens du Bénin (Sinaphab) a milité contre des pratiques peu orthodoxes des sociétés grossistes et plus précisément de la société UB PHAR. Ce grossiste qui avait été pris en flagrant délit en train de livrer des médicaments sur le marché informel à Pobè. Le bordereau de livraison a permis de remonter au grossiste qui serait un coutumier des faits. Faisant le point des démarches menées, le Docteur Edi a évoqué entre autres, le sit-in mené au ministère de la santé et au siège d’UbPhar, les plaintes déposées auprès des deux ordres des pharmaciens et des tribunaux, la campagne de boycott. A l’en croire, quelques résultats non moins satisfaisants ont été enregistrées. Il s’agit de la mission d’inspection envoyée par la Direction de la pharmacie (Dpmed) à UbPhar, la réaction et le soutien des deux ordres, la prise des sanctions disciplinaires, l’audience accordée par l’autorité ministérielle aux membres du Collectif. Ainsi, pour l’assainissement de la corporation, les spécialistes du médicament appellent la Dpmed à inspecter toutes les sociétés grossistes, les dépôts pharmaceutiques. Ils entendent également accompagner la commission des réformes sur la santé en vue du toilettage des textes régissant le sous-secteur pharmaceutique au Bénin. La vérification de la profession, la réunification des ordres à travers une stratégie consensuelle de sortie de crise, la mise en place du réseau de journalistes-communicateurs contre la vente illicite de médicaments sont autant de défis qu’entend relever le Collectif. La qualité du travail abattu et les résultats enregistrés par les membres du Collectif ont été très appréciés par les pharmaciens.

Aziz BADAROU

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE