Gratuité de l’école au Bénin : Le député Parfait Houangni demande des...

Gratuité de l’école au Bénin : Le député Parfait Houangni demande des comptes au gouvernement

0
PARTAGER

Depuis 2006, la mesure de la gratuité de l’école a été prise au Bénin. Celle-ci est l’œuvre du gouvernement défunt qui pour des raisons données, a voulu qu’il en soit ainsi. Mais au vu des derniers résultats du Certificat d’étude primaire (Cep) et du Brevet d’étude du premier cycle (Bepc), le député Parfait Houangni a interpellé le gouvernement. C’est à travers une question d’actualité afin que le gouvernement fasse le point sur cette mesure 10 ans après.
Lire la question d’actualité

Questions d’actualité adressées au gouvernement

Objet : Etat des lieux de la gratuité de l’école et les mesures du gouvernement Talon

Les derniers résultats des examens notamment le CEP et le BEPC révèlent à plus d’un titre le vrai niveau des apprenants et par ricochet celui de notre système éducatif marqué depuis quelques années, par des mesures quoique politiques mais constitutionnelles de gratuité. A tort ou à travers, le gouvernement défunt a brandi la gratuité de l’école comme un acquis. Dans le même temps, les mesures d’accompagnement y ont fait défaut pour des résultats judicieux. Le gouvernement défunt a donné l’impression de prendre une décision politicienne que politique dans ce secteur. Dans ce capharnaüm organisé, parents d’élèves, apprenants, directeurs d’écoles, et enseignants sont livrés à eux-mêmes. Les uns profitant de la situation pour se faire de l’argent, d’autres pour bâcler la formation. Bref, un véritable échec dont les conséquences sont le niveau des apprenants et surtout du système éducatif actuellement a la traine.  

Maintenant que depuis le 06 avril dernier, le Benin est dirigé par un nouveau gouvernement qui prône le nouveau départ dont le chantre est le président Patrice Talon, le système éducatif connaitra de sa touche particulière de rupture. C’est pourquoi conformément aux dispositions  de l’article 110 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, le gouvernement est prié de fournir à la représentation nationale des explications concernant :

1-    Le point du coût de la gratuité de l’école depuis 2006.
2-    Le point de l’impact de cette mesure de gratuité depuis 2006 à ce jour.
3-     Le point en termes de statistiques des bénéficiaires de cette gratuité.
4-    Le point des subventions accordées par école, par commune et par département en termes de statistiques.
5-    Le point de l’évaluation du système et des mesures qu’envisage prendre le gouvernement Talon pour redorer le blason du système éducatif.

Fait à Porto-Novo le 11/07/2016
He Parfait HOUANGNI


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE