Gouvernance sous la rupture : qui est l’agent judicaire du trésor entre...

Gouvernance sous la rupture : qui est l’agent judicaire du trésor entre Sévérine Lawson et Djogbénou ?

2
PARTAGER

Conflits d’intérêts et artifices pour se soustraire à toutes les affaires contre l’Etat béninois. C’est ce que s’apprête à faire le régime de la rupture. Même l’Agent judiciaire du trésor est passé sous la botte des moines du nouveau départ.

E.Z.

Le régime de la rupture voudrait-il rompre avec toutes les procédures dans lesquelles le citoyen Patrice Talon était cité ? Selon certaines correspondances parvenues à la rédaction de Nouvelle Expression, les prérogatives de l’Agent judicaire du trésor sont désormais dévolues au ministre de la Justice. Un conflit d’intérêts est ainsi en gestation pour soustraire l’actuel locataire de la Marina aux procédures ouvertes à son encontre sous le régime précédent. Comme on peut s’en douter la manœuvre sera exécutée par Me Joseph Djogbénou, ministre en charge de la Justice.

29 juillet 2016. L’acte numéro 1 de cette manœuvre a commencé par un échange épistolaire. Le directeur de cabinet du président de la République, Pascal Léon Affo, a instruit l’Agent judiciaire du trésor, Séverine Lawson, aux fins de suspendre tous les contrats en cours, de déconstituer tous les avocats et de n’en commettre de nouveaux que sur instructions du président de la République.

L’acte numéro deux de cette affaire a eu lieu le 30 septembre 2016. Le ministre de la Justice s’est substitué, sans que le décret de création de l’agence judiciaire du trésor soit rapporté, à Sévérine Lawson et désigne son confrère Maître Vlavonou pour assister les policiers convoqués par le juge des mineurs du tribunal d’Ouidah.

Le clou de cette manœuvre a eu lieu 5 septembre 2016. Pascal Léon Affo instruit Madame l’Agent judiciaire du trésor de notifier toutes correspondances à connotation judiciaire au ministre de la Justice pour suite à donner. On se pose dès lors la question de savoir entre Sévérine Lawson et Joseph Djogbénou qui est véritablement l’Agent judiciaire du trésor. Que deviendraient ces dossiers si les avocats du chef de l’État doivent être les avocats de l’État béninois ? Dans cette confusion de rôles, on attend de voir demain les avocats du chef de l’Etat se transformer en avocats du Bénin.

aCotonou

Commentaires

commentaires

2 COMMENTAIRES

  1. À quand la fin des violations des textes de nos institutions du moment où ces derniers sont violés par les personnes instruites pour éveillé la conscience du bas peuple

LAISSER UN COMMENTAIRE