Formations « Moi leader » de l’organisation « Open conscience » :...

Formations « Moi leader » de l’organisation « Open conscience » : La jeunesse édifiée sur le type de leader pour l’Afrique

0
PARTAGER

Le 3ème module de formation « Moi, leader » à l’intention de la jeunesse, a lieu samedi 26 novembre 2016, à  Obama Center dans l’enceinte de l’Université d’Abomey-Calavi. Le formateur Romaric Mouftaou a échangé avec les participants, tous jeunes, autour du thème : « Quel leader pour le nouveau développement de l’Afrique ? ».

Dans sa communication Romaric Mouftaou, a défini le modèle-type du nouveau leader nécessaire au développement de l’Afrique. Ainsi, à partir de l’histoire africaine et des différents modèles de développement des pays développés et ceux émergents, il a défini les modalités pour écrire une nouvelle page de l’Afrique. Pour ce faire, il faut, selon lui, formater un nouveau type de leader en se basant sur la jeunesse. Un nouveau type d’homme qui doit cultiver,  la connaissance de soi, à travers ses forces, limites, ses expériences, ses vécus et ses rêves. Le nouveau leader doit également développer ses compétences en changeant les faiblesses en forces et en transformant ses forces en expertise permanente. Et pour relever ces défis, le leader doit développer certaines aptitudes mentales, s’ouvrir en acceptant les idées et critiques, et cultiver l’esprit de service plutôt que l’ambition. Le formateur Romaric Mouftaou a, pour finir, insisté sur certains principes à observer par le leader pour l’évolution de la société, notamment humilité, la ponctualité, le respect des biens publics, le désir d’être productif et le respect de l’autre. Pour la présidente de l’organisation « Open conscience », Nadie Précieuse Sèmanou, l’initiative répond au besoin de former des hommes et femmes devant servir de modèle pour l’épanouissement de la jeunesse. A cet effet, elle a exhorté les participants à mettre les notions acquises en application pour le réel développement de l’Afrique. Au terme des échanges très fructueux, les participants satisfaits, ont souhaité la réédition de l’initiative. « Je suis très émue et je salue l’initiative de Open conscience », s’est réjouie Rénilda Johnson, étudiante en management international. « Cette formation  me renforce dans mon leadership, et avec ce genre d’initiative, l’Afrique ira loin », a ajouté Assiba Carine Bocovo, jeune entrepreneure en Agrobusiness.

Thomas AZANMASSO


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE