Formation des instituteurs à l’utilisation du manuel « Chiebukuro » : L’Education...

Formation des instituteurs à l’utilisation du manuel « Chiebukuro » : L’Education artistique facilitée par les volontaires japonais

0
PARTAGER

Les volontaires japonais intervenant dans le secteur éducatif au Bénin ont élaboré un manuel d’Education artistique intitulé « Chiebukuro » pour pallier le déficit de matériaux requis pour les diverses réalisations de ce champ de formation. Sous la supervision de l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica-Bénin), ces derniers ont initié hier, mardi, 22 novembre 2016 à l’Epp Agongo, une formation à l’utilisation du manuel à l’intention des directeurs d’écoles et instituteurs de la commune de Sèmè-Podji.

Les cours sur la peinture, le métier artisanal ou d’éducation artistique nécessitent des matériaux quasiment indisponibles dans les écoles béninoises. Intervenant uniquement dans matières de mathématiques, d’Education physique et sportive et surtout d’Education artistique, les volontaires japonais viennent de résoudre, à travers le manuel « Chiebukuro », un problème crucial dans la formation des écoliers au Bénin. Pour le Chef de la circonscription scolaire, Zéphirin Ahouandjinou, on ne saurait garantir une formation globale et intégrale des apprenants lorsqu’un champ de formation est négligé ou mal dispensé. Le présent manuel vient, selon ses dires, à point nommé car il permettra de renforcer les capacités des instituteurs en vue d’un meilleur encadrement des enfants  en Education artistique. « Il y a une étroite relation entre le cerveau et la main. Donc les activités d’éducation artistique stimulent le cerveau » a-t-il clarifié pour exhorter les instituteurs à plus de concentration durant la formation. Selon les propos de mademoiselle Youki, porte-parole des volontaires japonais, les métiers artisanaux illustrés dans ce manuel pourront être reproduits par les enfants en se servant de leurs pouces et index. L’usage parfait des pouces et index pourra donc renforcer leurs capacités à fabriquer des œuvres plus compliquées et de grandes classes. A l’en croire, les avantages liés à l’utilisation dudit manuel sont multiples. Ainsi, les enfants grandiront en sachant se servir des différentes parties de son corps notamment de ses doigts. Rappelons que la présente formation n’est que la première de la série de formations prévues dans le cadre de la vulgarisation et d’une utilisation adéquate du manuel d’éducation artistique « Chiebukuro ».
 
Aziz BADAROU


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE