Fonction publique: Le gouvernement autorise le recrutement de 3601 enseignants et 80...

Fonction publique: Le gouvernement autorise le recrutement de 3601 enseignants et 80 auditeurs de justice

0
PARTAGER

Les responsables syndicaux qui exigeaient du gouvernement le recrutement en masse au profit des enseignements maternel et primaire peuvent pousser un Ouf de soulagement à l’issue du Conseil des ministres du mercredi 28 septembre. En plus de l’enseignement, le secteur de la justice est visé pour un renforcement de son effectif.

Les conclusions du Conseil des ministres du mercredi 28 septembre ont des motifs de faire des heureux bientôt. Au niveau des enseignements maternel et primaire, 3601 enseignants seront recrutés sous peu pour combler le déficit en personnel et assurer aussi une éducation de qualité. Soulagement et sans doute joie aussi dans la maison justice qui devrait voir son effectif renforcé à travers le recrutement de 80 auditeurs de justice pour renforcer les effectifs des magistrats, greffiers et officiers de justice.

Autre nouvelle gaie, les impacts des attaques de chenilles et de criquets et les effets des inondations. Le point fait par le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche en Conseil des ministres présente une situation peu alarmante. Selon les explications du ministre d’Etat Pascal Irénée Koupaki, les pertes de production agricole dues aux attaques des criquets et chenilles et aussi aux inondations sont estimées à moins de 4% de la production agricole de cette campagne. S’agissant du ministre des Infrastructures et des Transports, il a aussi fait le point des impacts des inondations sur les infrastructures, notamment les ouvrages qui ont cédé. Environ 40.000 hectares de production sont touchés dans les deux cas. Et cela ne devrait pas avoir un impact majeur sur les prix des produits, a rassuré le ministre d’Etat. Aussi, précise-t-il, des instructions ont été données par le chef de l’Etat pour une régulation en cas de sinistre, afin que les effets de ces pertes ne plombent pas le prix d’achat des produits agricoles. S’agissant des filières touchées, elles varient d’une région du pays à une autre.
Au cours de son point de presse, le ministre d’Etat a aussi mentionné la prise du décret portant nomination des membres de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil), de même que le décret portant création d’une Agence du cadre de vie pour le développement du territoire en remplacement de l’Agence des grands projets urbains. Il s’agit donc d’un changement de dénomination, a précisé Pascal Irénée Koupaki. De même, le gouvernement a décidé de la création du Conseil national de la lutte contre le Sida, les infections sexuellement transmissibles et les épidémies?

Josué F. MEHOUENOU

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE