Fin du délestage au Bénin : Le ministre Houssou fait une projection...

Fin du délestage au Bénin : Le ministre Houssou fait une projection sur cinq ans

24
PARTAGER

Le ministre de l’Energie, de l’eau, et des mines, était hier jeudi 28 avril 2016, sur le plateau de la télévision nationale, pour se prononcer sur la crise énergétique que traverse le Bénin et les dispositions prises par le gouvernement afin de la résorber.  En résumé, les Béninois peuvent se frotter les mains. Aux dires de Jean-Claude Houssou, non seulement, ils fêteront  les fêtes de fin d’année avec de la lumière, mais avant la fin du quinquennat du président Patrice Talon, le problème du délestage sera définitivement enrayé.

Si pendant 10 ans, le gouvernement de Yayi Boni n’a pu résoudre le problème des coupures intempestives de l’énergie électrique que vit au quotidien la population béninoise, celui du président Patrice Talon entend faire le miracle. Moins de 05 cinq, c’est le deadline qu’a annoncé hier le ministre en charge de ce secteur, pour mettre définitivement fin à «la souffrance» du peuple. Aux dires de Jean-Claude Houssou, des démarches sont en cours pour qu’à court et à long terme, les Béninois n’aient plus à vivre le spectre du délestage. A court terme, il s’agira d’abord, à l’entendre,  de faire un audit sur tout le processus d’approvisionnement du comestible. Sur ce point, «le processus peut être largement amélioré», fait déjà savoir le ministre. Ensuite, pour venir à bout du déficit énergique, qui soulignons-le, serait du à plusieurs facteurs, il faut trouver des possibilités pour rendre autonomes les groupes de type ‘’Take or pay’’. Lesquels groupes, a-t-il expliqué, sont issus d’un contrat de fourniture de gaz ou d’électricité par lequel le vendeur garantit la mise à disposition du gaz auprès de l’acheteur, qui assure en contrepartie le paiement d’une quantité minimale d’énergie, qu’il en prenne livraison ou non. Une autre solution, pour pallier à cette crise, a indiqué le ministre de l’énergie, est «la réhabilitation des groupes que nous possédons sur notre territoire». A ce niveau, va-t-il préciser, les plus grandes sociétés internationales en la matière ont été sollicitées. Dès la semaine prochaine, poursuit-il, elles feront «les grandes visites ». Le premier audit général de ces moyens, afin de proposer des offres de réhabilitation par des propositions plutôt concrètes en matière de prix et de temps.  A court terme également, Jean-Claude Houssou (Photo), a estimé qu’il faut revoir les fournisseurs traditionnels pour voir avec eux, les améliorations possibles dans la coopération. Pour ce qui est du long terme, il se résume notamment, selon son propos, à la construction d’une centrale.

L’énergie et l’eau, restent des droits inaliénables, a déclaré le ministre Jean-Claude Houssou.  A l’en croire, avec son équipe, il travaille de manière ‘’acharnée’’ pour régler de manière définitive la situation. Ce qui explique à n’en point douter sa conviction. «Je veux le dire haut et fort aujourd’hui. Avant la fin de ce quinquennat, le problème de délestage sera définitivement réglé», a rassuré le ministre de l’Energie.

Cyrience KOUGNANDE

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

24 COMMENTAIRES

  1. Que les propos des autorits soit contrler pour le bien de tous, de telle dclaration sans ralisation est vaine, quelle autorit en place n’a pas dit ses propos et pourtant nous sommes au Bnin et on voit des ralisations blanche. Travaillions

  2. on ne peut pas attendre mr la rupture la fin du quinquennat de mr talon. yayi nous avait aussi promis terre et ciel ,alors ne faite pas du bluff

  3. la fin du dlestage c’est pour avant 2 ans. prenez en bonne note. c’est une plaisanterie, cette promesse allant au terme du mandat des 5 ans!

  4. Que ce rve soit ralisable parce-que le Benin en souffre de trop. Mais je sais qu’avec le nouveau depart de notre prsident tout sera en ordre

  5. le Bnin va changer mais changeons nous mme de mentalit et soyons positif car sans le peuple le ministre seul ne peut rien alors restons dans son sens pour que tout aille normalement

  6. Moi je pense que nous devons mettre en place une coalition pour suivre à la culotte ce gouvernement qui de mon point de vue veux tromper ce peuple. ce n est plus les promesses ce peuple souffre et continue de souffrir . la question du délestage est une question régionale et il faut une approche régionale pour la résoudre et il ne faut pas que ce gouvernement pense qu il a affaire avec des illettrés ou des ignorants. aujourd’hui parce que les gens veulent des postes ils n osent pas dire la vérité .

  7. Courage le nouveau dpart. Que le bon Dieu protge et bnisse le prsident Patrice TALON a continu ses oeuvres pour notre pays le Bnin

  8. le gouvernement de la rupture mritera une condamnation ferme en cas de leur chec dans le domaine de l’nergie puisque hormis la comptence en la matire dont nous accrditons le ministre, il y a aussi que le gouvernement bnficie dj des fonds mobiliss et destins uniquement pour la cause. Il s’agit bien du MCA amricain qui tourne autour de 400milliard de fcfa obtenu sous Yayi.

LAISSER UN COMMENTAIRE