Exclusion de 21 étudiants : réactions des présidents d’organisations d’étudiants.

Exclusion de 21 étudiants : réactions des présidents d’organisations d’étudiants.

1
PARTAGER

La suspension de 21 étudiants par les responsables décanales de la FLASH et entérinée par le recteur Brice Sinsin suscite une vague de réaction au niveau des responsables d’étudiants. A la suite de Etou Daniel, président du BUE/FLASH, la réaction des présidents  des autres entités d’étudiants ne s’est pas fait attendre.

A travers un communiqué rendu public, ils ont invité leurs camarades étudiants à la sérénité ; projettent de faire une conférence de presse en vue de donner un ultimatum aux tenants de la décision d’exclusion pour revenir à de meilleurs sentiments.

MESSAGE DES RESPONSABLES D’ETUDIANTS :

Peuple béninois,

Camarades étudiants,

C’est avec amertume que nous avons appris comme vous la suspension de 21 responsables d’étudiants à la FLASH pour des motifs non valables. Tout en prenant très au sérieux la nouvelle, nous invitons les uns et les autres au calme et à la sérénité.

Aucun étudiant et à plus forte raison un responsable, ne sera jamais sanctionné parce qu’il défend de causes nobles. Nous percevons cette décision fantoche comme de la comédie, de l’intimidation, du chantage et de la provocation, prise par Sinsin et qui sera annulé par Sinsin.

Dans les heures qui vont suivre, nous ferons une conférence de presse afin de donner un ultimatum aux différentes autorités avant que les hostilités ne commencent.

Vive la lutte estudiantine,

Non à la dictature de Sinsin,

Non à l’assassinat de l’avenir des étudiants de la FLASH par GBETO et GUEDEGBE

Ont signé :

Prince Boris Aké, président UNSEB

Lucien Nicolas Zinsou, président UNEB

Emmanuel ASSIMADA, président FNEB

Plus de details sur Benin Web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. Le milieu estudiantin n’est pas un milieu de formation de rebelles. Qu’ils consomment la décision. Moi personnellement le campus m’a toujours dégoùté à cause du comportement de ces respobsables. On ne peut pas construire un pays comme ça

LAISSER UN COMMENTAIRE