Etat-major des Forces aériennes: Le lieutenant-colonel Hermann Avocanh s’installe

Etat-major des Forces aériennes: Le lieutenant-colonel Hermann Avocanh s’installe

0
PARTAGER

Le lieutenant-colonel Hermann William Avocanh a pris lundi 14 novembre, les rênes de l’état-major des Forces aériennes. Il succède au colonel Bertin Bada, actuel directeur du cabinet militaire de la présidence de la République.

L’état-major des Forces aériennes change de main. Le lieutenant-colonel Hermann William Avocanh est investi hier, lundi 14 novembre. C’était à l’issue d’une cérémonie empreinte de sobriété, en présence du ministre chargé de la Défense nationale, Candide Azannaï, et du personnel des Forces aériennes. Trois temps forts ont marqué la cérémonie. On retiendra en premier, la lecture du décret portant nomination du nouveau chef d’état-major des Forces aériennes ; deuxièmement, la mise en place du drapeau national et la formule consacrée de prise de commandement et troisièmement, l’échange de l’emblème, marquant la prise de commandement du nouveau chef d’état-major. Les invités ont également eu droit à un défilé de trois pelotons, à savoir celui du personnel féminin en service aux Forces aériennes, du personnel non naviguant au sol qui assure la maintenance des aéronefs et celui des commandos fusiliers de l’air.

Le nouveau chef d’état major des Forces aériennes connait apparemment la maison pour y avoir passé toute sa carrière d’ingénieur mécanicien à travers la plupart des structures et formations des forces aériennes. Il a effectué plusieurs campagnes en Côte d’Ivoire avec le contingent béninois de l’Onuci, de 2006 à 2007 comme officier liaison air, en République démocratique du Congo, avec le contingent béninois de la Monuc, de 2009 à 2010 comme officier des affaires civilo-militaires.
Incorporé aux Forces armées béninoises depuis le 2 août 1996, il mesure bien les défis qui l’attendent. L’une de ses priorités sera de maintenir en vol les aéronefs en check. Le lieutenant-colonel Hermann Avocanh témoigne par ailleurs d’un parcours professionnel élogieux. Après son diplôme d’études supérieures techniques de l’Université d’Aix-Marseille en aéronautique en juillet 2000, il débute une carrière pleine de succès et de travail acharné. Il est titulaire d’un master 2 en stratégie, défense et sécurité de l’université de Soa au Cameroun. Il est breveté d’études militaires supérieures du second degré de l’Ecole supérieure internationale de guerre de Yaoundé au Cameroun en 2015.
Les forces ariennes constituent la plus petite des composantes des Forces armées béninoises. Elle assure les missions de surveillance ariennes, de transports logistiques, de transports stratégiques et peut également appuyer l’armée de terre?

Maryse ASSOGBADJO

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE