Enseignement secondaire : Lucien Kokou prend le gouvernail

Enseignement secondaire : Lucien Kokou prend le gouvernail

3
PARTAGER

C’est devant les cadres du ministère, les partenaires sociaux, le personnel et les parents et amis que le nouveau ministre Lucien Kokou a pris officiellement service hier. L’ambiance était conviviale et une lueur d’espoir se lisait sur le visage du personnel. Le ministre sortant, prenant la parole, a fait le point des actions menées.

Pour lui, beaucoup de salles de classes ont été construites pour soulager le calvaire des élèves ainsi que le recrutement des enseignements. Mais beaucoup reste à faire, affirme-t-il, pour donner une meilleure condition d’étude aux apprenants. Le ministre entrant, Lucien Kokou, a remercié son prédécesseur pour le travail abattu. « Beaucoup de défis restent à relever et nous allons nous y atteler », a-t-il déclaré. Il en a conscience et compte privilégier le dialogue avec les partenaires sociaux afin d’anticiper sur toute sorte de crise qui pourrait naître. Il a pour finir insister sur la compétence et le travail bien fait qui sont des critères qui caractériseront sa gestion à la tête de ce ministère sensible.

L’homme qu’il faut à la place qu’il faut

Lucien Kokou est membre fondateur du Front des trois ordres de l’enseignement. Il est inspecteur de l’enseignement secondaire option mathématique depuis 2010. Pur produit de l’Université nationale du Bénin, précisément à la Faculté des sciences technique, ce natif d’Athiémé est né le 08 janvier 1963. Il est la personne la mieux indiquée au regard de son profil pour diriger ce ministère ô combien sensible. Et c’est à juste titre que le président Patrice Talon vient de lui faire confiance en lui confiant ce département ministériel. Lucien Kokou est conscient de la mission qui l’attend afin de faire honneur à cette profession qu’il aime tant. Il s’attend surtout à l’accompagnement de tous les acteurs pour atteindre les objectifs fixés par le gouvernement du nouveau départ.

Nelson Avadémey (Stag)


 

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

3 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE