En dépit de la fermeture manu militaire – La STTB continue d’honorer...

En dépit de la fermeture manu militaire – La STTB continue d’honorer ses engagements sociaux

0
PARTAGER

Malgré la fermeture de la Solution technologique des transports du Bénin (STTB), les employés ont perçu leur salaire du mois de septembre 2016. Une information qui vient contredire l’information distillée sur les réseaux sociaux par certains employés.

Intox. C’est le mot qui qualifie au mieux l’information selon laquelle les travailleurs de la Solution technologique des transports du Bénin (STTB) n’ont pas perçu leur salaire du mois de septembre. Car, ils ont bel et bien été payés pour le compte du mois dernier. En bon père de famille, soucieux du sort de ses employés, Jimmy Lassissi Afunhoucho, président-directeur général de la STTB a autorisé le paiement des salaires. Ce qui a été chose faite. En témoigne les propos de M. Nahum, directeur commercial de ladite société qui en a donné confirmation. De plus, certains agents ayant constaté le virement de leur salaire sur leurs comptes ont pris le soin d’adresser leur remerciement au premier responsable de la société.

A l’analyse, l’écrit publié sur les réseaux sociaux par un « collectif des agents STTB » qui est loin d’en être un, est semblable à une mauvaise foi. Comment comprendre que des employés soient payés et agitent une information contraire dans l’opinion publique ? Comment peut-on s’en prendre à un patron imbus du social ? Sont-ils manipulés par un quidam ? Qui serait donc la main invisible ? Autant de questions qui méritent réflexion. Dans la mesure où les circonstances de fermeture de la STTB cachent bien de choses. L’autre fait, c’est qu’au lendemain de la fermeture de la société, les employés ont organisé un sit-in pour implorer la clémence du chef de l’Etat.

Le bon sens étant la chose du monde la mieux partagée, les travailleurs de la STTB devraient s’unir autour de leur PDG et prier pour qu’il y ait une reprise des activités de la société, gage de leur bien-être social.

Sylvanus AYIMAVO

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE