Drame de Tori-Avalè : le promoteur du site et un cadre du...

Drame de Tori-Avalè : le promoteur du site et un cadre du ministère de l’Environnement écroués

0
PARTAGER

Cotonou (Bénin) - Le promoteur de la société Africaine des manutentions et assainissement (Ama-Sarl) et le directeur départemental de l’environnement Atlantique-Littoral ont été écroués mardi à la prison civile de Ouidah, suite à l’explosion survenue le 8 septembre dernier sur le site d’incinération de Tori-Avamè (40 km de Cotonou) et qui a fait 20 morts et 92 brûlés.

Les deux mis en cause sont accusés d’homicide volontaire, de blessure volontaire, d’installation et d’exploitation de site non autorisé, d'incinération de produits avariés.

Selon une source proche du dossier, les deux prévenus ont été auditionnés pendant plusieurs heures par les juges du Tribunal de première instance de Ouidah après leur présentation, lundi, au Procureur de la République du même tribunal.

Les juges, à en croire la même source, ont également écouté le chef d’arrondissement et le chef du village d’Avamè ainsi que le commissaire de police de Tori-Bossito et le chef de la brigade de gendarmerie de la commune et des agents et responsables de la société privée de sécurité du site d'incinération.

Dès la survenue du drame qui a coûté la vie à une vingtaine de personnes, le président Patrice Talon avait promis des sanctions administratives et pénales.

Le commissaire de police de Tori-Bossito, le chef de Brigade de la gendarmerie de Tori-Bossito, et le chef dépôt de la direction générale des douanes et droits indirects avaient été relevés le 14 septembre dernier de leurs fonctions par leurs ministres de tutelle respectifs.

Le 8 septembre dernier, un incendie s’est déclenché dans une fosse d’incinération de sacs de farine de blé avariés sise à Tori-Avamè, dans la commune de Tori-Bossito, située à une quarantaine de kilomètres de Cotonou.

Le bilan officiel fait état d’au moins 20 morts et 92 brulés dont plusieurs dizaines atteints par le feu au troisième degré.

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE