Divers sujets abordés par les quotidiens béninois de ce lundi

Divers sujets abordés par les quotidiens béninois de ce lundi

1
PARTAGER

Cotonou (Bénin) - La gouvernance Talon, la crise à l’université d’Abomey-Calavi et le sort des mis en cause du dossier du concours frauduleux ont été mis en exergue par plusieurs quotidiens béninois parus ce lundi à Cotonou.

« Mode de gestion sous la rupture : la République de la division», écrit Matin Libre dénonçant ainsi la gouvernance Talon.

« Les conducteurs de taxi-motos communément appelés Zémidjan menacent de descendre dans la rue face à la morosité de la vie socioéconomique», fait remarquer le même journal.

Il est rejoint par La Nouvelle Expression qui s’interroge en ces termes: «Que deviennent les mesures sociales sous Talon?».

Pour ce journal, la jeunesse béninoise ne sait plus à quel saint se vouer car elle fait face au silence pesant et l’inactivité du gouvernement sur le plan social.
Il se demande alors ce que deviendront les projets et programmes de promotion de entrepreneuriat et de l’emploi des jeunes.

Le journal s’interroge, dubitatif, sur le sort du programme de micro crédit dédié aux plus pauvres dont les bénéficiaire sont les millions de femmes béninoises, pour entreprendre.

Le quotidien Notre Voix en conclut ainsi que «l’avenir de la jeunesse ne préoccupe pas le gouvernement».

Au sujet du concours frauduleux dans la fonction publique, Fraternité écrit à sa une : «Convoqué dans le dossier de concours frauduleux, les mis en cause interdits de voyage».

Selon le même journal, le directeur chargé du recrutement des agents de l’Etat et plusieurs autres mis en cause seront auditionnés jeudi prochain mais en attendant ils sont interdits de quitter le territoire national.

Dans le monde universitaire où la crise bat son plein avec l’invalidation de l’année à la faculté des lettres et sciences humaines par arrêté rectoral, Le Progrès fait savoir que le Recteur de l’Université d’Abomey-Calavi, Brice Sinsin, a affirmé dimanche, au détour d’une émission, que la décision est irrévocable.

« La décision est sans recours selon le Recteur », insiste Le Progrès appuyé par Le Matin qui affirme que le Recteur met en garde Patrice Talon contre toute intrusion dans une affaire académique.

En sport, le quotidien du service public La Nation titre : «Les Ecureuils cadets arrachent un difficile match nul ».

Le journal fait ainsi remarquer que la victoire tant attendue des Ecureuils cadets, aux prises dimanche 7 août avec leurs homologues ivoiriens au Stade de l’Amitié de Cotonou, est restée sans effet.

Les poulains d’Edmé Codjo ont difficilement arraché un match nul en dépit de la présence dans les tribunes du président de la République, Patrice Talon, venu les soutenir, se désole le quotidien La Nation.

«Le service minimum des Ecureuils cadets», conclut Le Matin.

DJ/od

aCotonou

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE