Direction générale des forêts et ressources naturelles : Les Forestiers refoulent leur...

Direction générale des forêts et ressources naturelles : Les Forestiers refoulent leur nouveau DG

1
PARTAGER

(Sa procédure de nomination remise en cause)
Ça sent le roussi à la Direction générale des forêts et ressources naturelles (Dgfrn). Le nouveau Directeur général nommé par le gouvernement de la Rupture ou du Nouveau départ est objet de contestations par les forestiers.

«En tout cas nous autres syndicalistes, jusqu’à ce soir, nous ne connaissons pas un colonel Zannou ici à la Direction des Forêts. Nous connaissons un lieutenant-colonel Zannou. Et le port des attributs extérieurs nous est cher. Ce n’est pas l’acte de la Fonction publique qui permet à quelqu’un de porter un galon. Si ces dispositions n’ont pas été respectées, l’autorité que vous voulez installer ce soir ne sera pas reconnue par nous autres syndicats et tous les militants de notre syndicat parce que c’est illégal et ça viole les textes de la République. Mais si d’aventure, on l’installe manu militari, vous serez comptable de ce qui va se passer dans cette maison.». Voilà la première mise au point faite par le syndicat maison à l’endroit de l’Inspecteur général du ministère, dépêché par le gouvernement pour présider, dans l’après midi du jeudi dernier,  la cérémonie de passation des charges entre le nouveau Dgfrn et celui limogé, le Général Théophile Kakpo. En effet, les agents ne comprennent pas par quelle alchimie et sans aucune cérémonie protocolaire, un lieutenant-colonel peut porter du jour au lendemain, le grade supérieur alors même que plusieurs agents sont dans le cas mais attendent impatiemment toujours. Très remonté, un autre agent, de grade lieutenant,  lâche : « Nous ne souhaiterions pas que le Nouveau départ vienne mettre à mal notre maison alors que  sa vision est que tout soit fait dans les normes. Nous savons jusqu’à ce matin que le colonel Zannou est lieutenant-colonel. Et dans la maison, le Dg sortant, à la suite de la promulgation de la loi, a pris une décision… Et beaucoup de collègues devraient porter leur galon. Ils sont dans la salle, ils sont sur le terrain. Ce soir nous voyons le colonel Zannou porter le grade de colonel plein. Ça veut dire que demain matin, je peux porter le galon de capitaine parce que je n’ai pas l’acte mais j’ai l’acte de la Fonction publique ». L’ambiance de l’installation du « colonel » Zannou étant devenue très tendue, l’Igm représentant le ministre du Cadre de vie et du développement durable a tenté de calmer les ardeurs. « Je vais exhorter les uns et les autres au calme. Ce qui est certain, il ne peut pas aller voler ce galon pour porter parce qu’il est physiquement présent ici. On l’appelle colonel Zannou. N’empêche, je vous prierais qu’on puisse faire ce que nous voulons faire. Mais ce qui est certain, je crois que ce sera corrigé. Et ne permettez pas qu’on laisse la maison comme ça ». Cette intervention du représentant du ministre José Didier Tonato, n’a pas empêché un troisième agent d’exprimer aussi ses ressentiments en appelant par la suite, ses collègues à sortir de la salle. Ainsi, la cérémonie de la passation de service n’a pu aller à son terme.

Jacques BOCO

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE