Accueil Société

Des perspctives heureuses pour la sauvegarde du patrimoine routier au Bénin

0
PARTAGER

L’entretien adéquat et permanent du réseau routier préoccupe sérieusement le Gouvernement du Président Patrice Talon. En effet, le Ministère des Infrastructures et des Transports a organisé, du jeudi 13 au samedi 15 juillet 2017 à l’hôtel Bel Azur de Grand-Popo, un atelier de réflexions pour diagnostiquer les maux dont souffre le fonctionnement du Fonds Routier, structure chargée de l’entretien des routes. A l’issue des travaux, les participants ont formulé d’importantes recommandations à l’endroit du Gouvernement.

Par : Firmin SOSSOU

La gestion du patrimoine routier sous le régime du Nouveau Départ augure d’un lendemain meilleur, au regard d’une part de la qualité des résultats issus des trois jours de réflexions et d’autre part, de l’engagement du Gouvernement à résolument mettre en œuvre les recommandations formulées par la crème des experts nationaux ayant participé auxdites journées.

Pour le Ministre des Infrastructures et des Transports, Hervé Hêhomey, qui a présidé la cérémonie de clôture de l’événement, le réseau routier au Bénin est dans un état critiquable. Certains axes routiers sont dans un état de dégradation avancée. Mais très satisfait des résultats issus des travaux des experts, le Ministre rassure le peuple béninois que sous la gouvernance du président Talon, une place de choix sera accordée à la sauvegarde du patrimoine routier.

Après avoir analysé et apprécié le travail qu’abat le Fonds Routier en matière d’entretien routier, les participants ont formulé de fortes recommandations pour des résultats satisfaisants.

La problématique de la rentabilité de la route a été également étudiée par les participants, pour des solutions adéquates. En effet, ils ont proposé une alternative novatrice pour le financement de la construction de la route et du financement de l’entretien des routes au Bénin. La sincérité qui a caractérisé la conduite des travaux et la qualité des résultats obtenus au terme des assises de Grand-Popo montrent on ne peut plus clair, qu’une lueur d’espoir apparaît quant à l’entretien complet et permanent du patrimoine routier national sous le régime du Nouveau Départ.

Source : aCotonou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here