Dernier jour de garde à vue d’Ajavon : Le peuple retient son...

Dernier jour de garde à vue d’Ajavon : Le peuple retient son souffle

0
PARTAGER

Ce jour sera déterminant dans l’affaire « Saisie de 18 kg de cocaïne au port de Cotonou » qui alimente l’actualité nationale depuis peu. La garde à vue du mis en cause, Sébastien Ajavon, prend fin ce vendredi 04 novembre 2016. Ceci conformément à l’article 61 du Code de procédure pénale qui stipule : « Les personnes contre lesquelles, il existe des indices graves et concordants de nature à motiver leur inculpation ne peuvent être gardées à la disposition de l’officier de police judiciaire plus de quarante-huit (48) heures. A l’expiration de ce délai, ces personnes sont conduites devant le procureur de la République qui décide, s’il y a lieu, de la prolongation du délai de la garde à vue qui, dans tous les cas, ne peut excéder huit (08) jours… ». Et presque tous les regards sont tournés vers le Parquet de Cotonou. Enfin, ceux des proches du président du patronat du Bénin. Le palais de justice de Cotonou sera probablement envahi par la foule comme on l’a pu noter lundi et mercredi derniers. La Compagnie territoriale de gendarmerie de Cotonou aussi. 8ème jour de garde à vue pour le patron de Comon-Cajaf, c’est aussi 8ème jour de souffrances psychologiques pour le milliardaire et sa famille. Quelle sera la décision du Procureur de la République près le Tribunal de première instance de Cotonou puisque c’est le ministère public qui déclenche les poursuites? Quel traitement subira Sébastien Ajavon? Le patron des patrons recouvrira-t-il la liberté? Ou le Procureur de la République, Lawani Badirou délivrera-t-il un mandat de dépôt? Quoiqu’il en soit, l’opinion devrait être éclairée ce vendredi. Mais Lawani Badirou est bien lié par les résultats de la commission spéciale d’enquête qu’il a mise en place ; une commission chargée de vérifier les circonstances ayant entouré la découverte de la « cocaïne pure » dans un container ayant pour destinataire la société Comon Sa la semaine écoulée.

A.S

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE