Dépôt d’une motion de destitution du maire Souradjou Karimou : Parakou découvre...

Dépôt d’une motion de destitution du maire Souradjou Karimou : Parakou découvre les conseillers qui veulent retarder son développement

0
PARTAGER

Telle une traînée de poudre, la rumeur relative à la destitution du maire Souradjou Karimouest devenue une réalité ou tout au moins matérialisée par le dépôt d’une motion de destitution pour la convocation d’une session extraordinaire pour le vote de défiance. Les masques sont enfin tombés. En effet, c’est dans l’après-midi de ce mardi 30 août 2016 que l’émissaire des conseillers frondeurs accompagné d’un huissier de justice est allé déposer la motion de destitution au secrétariat administratif de la mairie de Parakou avec ampliation à l’autorité de tutelle, le préfet du département du Borgou. La motion de destitution porte la signature de dix-neuf conseillers sur les vingt-cinq que compte le conseil municipal. Les conseillers frondeurs reprochent au maire Souradjou Karimou « une navigation sans boussole (navigation à vue), une gestion solitaire des affaires de la cité, une gestion opaque caractérisée par des commandes et contrats de marchés sans aucun respect des normes et dispositions du code de passation des marchés publics en République du Bénin.

Seulement, les arguments sus évoqués qui motivent la motion de destitution manquent de pertinence à plusieurs niveaux et frisent de l’acharnement et une volonté farouche d’en découdre avec un individu au détriment des intérêts supérieurs de la commune. Sinon comment comprendre que des conseillers municipaux qui ont tout le temps approuvé et adopté les différents rapports d’activités du maire et mieux, il y a juste quelques semaines le compte administratif du maire Souradjou Adamou a été adopté par ces mêmes conseillers. Il est évident que les raisons de ce projet de destitution du maire Souradjou Karimou sont à rechercher ailleurs, bien loin de ce qui est brandi pour justifier le complot contre le développement de la ville de Parakou. Ce sont donc, ces dix-neuf conseillers signataires de la motion de destitution du maire Souradjou Karimou qui veulent retarder en réalité le développement de la cité des Koburus, qui faut-il le rappeler accuse déjà un grand retard sur le plan de son développement par rapport aux autres communes à statut particulier du Bénin.
Le comble dans le projet de destitution du maire de Parakou est que parmi les signataires de la motion de destitution, on retrouve les trois adjoints au maire de la ville et deux des trois chefs d’arrondissement. C’est à croire qu’ils ne sont pas comptables de la gestion de Souradjou Karimou. Or, il se fait que ces derniers ont été de tout temps consultés par rapport aux actes qui engagent la ville. Mieux, ils ont été délégataires de certains actes ou actions. Ce sont les considérations beaucoup plus subjectives qu’objectives qui motivent le projet de destitution du maire Souradjou Karimou. Avec le dépôt de cette motion de destitution, plus de doute, la population de Parakou a une idée plus ou moins claire sur certains de ces conseillers qui sont contre ses intérêts et saura en temps opportun apprécié.

Que gagne la ville de Parakou de la destitution du maire Souradjou Karimou ?

Destitution du maire de Parakou Souradjou Karimou et après ? C’est la grosse interrogation. Une chose est sûre, les communes du Bénin qui ont connu la destitution de leur première autorité depuis l’avènement de la décentralisation ne s’en sont pas sortie à bon compte. Les exemples foisonnent. Pas besoin de chercher trop loin. Le cas de la commune de Parakou est bien illustratif. La destitution du maire Rachidi Gbadamassi en Juin 2006 par 19 de ses conseillers n’a rien apporté à la ville, bien au contraire, la ville s’est enlisée davantage et continue de traîner les séquelles jusqu’à présent. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, c’est le développement de la cité des Koburus qui risque de prendre un grand coup de frein par rapport à son développement avec la destitution du maire Souradjou Karimou. Le maire Souradjou Karimou payera peut-être le prix de son soutien au candidat de l’Alliance Républicaine pour la présidentielle de 2016, mais est-ce à ce prix que la commune va retrouver ses lettres de noblesse ? Dans tous les cas, la destitution d’un maire est un projet anti développement. Du dépôt de la motion de destitution du maire à la destitution elle-même, il y a du chemin et beaucoup de choses peuvent encore se passer. La prochaine étape de ce projet de destitution est la tentative de conciliation par l’autorité de tutelle.

Kola Paqui Br( Borgou Alibori)

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE