Démarrage du mois de Ramadan:Générosité, patience et prières

Démarrage du mois de Ramadan:Générosité, patience et prières

0
PARTAGER

Le mois de Ramadan a démarré lundi 6 juin 2016. Pendant une trentaine de jours, les fidèles musulmans sont conviés à observer le jeûne et la prière.
Le croissant lunaire est apparu. La communauté musulmane a effectivement démarré le mois de Ramadan lundi 6 juin 2016. « Le mois de Ramadan est le neuvième mois du calendrier lunaire.

Ainsi, dès que le croissant de lune apparaît, il annonce le début du mois de Ramadan et donne le top aux fidèles musulmans pour le démarrage du jeûne qui dure 29 à 30 jours. « Nous avons observé le croissant lunaire dans la nuit du dimanche au lundi et c’est ce qui nous a lancés dans le mois de carême », explique El Hadj Kaza do Rego, Imam de la mosquée de l’Hôpital de la mère et de l’enfant (Homel). En effet, Ramadan désigne le mois saint pour les musulmans et, par extension, le jeûne ou « saoum », qui constitue l’un des cinq piliers de l’Islam. Ainsi, les fidèles musulmans sont tenus par l’obligation de jeûner tout le long du mois de Ramadan. Le jeûne du Ramadan est une prescription du Coran. C’est ce que démontre El Hadj Kaza do Rego en ces termes : « Au chapitre 2, verset 183 du Coran, nous pouvons lire ce qui suit : Oh vous qui avez cru, on vous a prescrit le jeûne, comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous. Ainsi, vous atteindrez la piété ». Au verset 185 du même chapitre, il est dit : « Le mois de Ramadan au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens est la preuve claire de la bonne direction et du discernement. Donc, quiconque parmi vous est présent à ce mois, qu’il jeûne ».

Il est bon d’indiquer qu’au terme de la trentaine de jours de jeûne, le premier jour du mois suivant est l’occasion de célébrations observées durant l’Aïd al-Fitr, la fête de la rupture du jeûne communément appelé la fête du Ramadan. C’est aussi cette occasion qui rassemble les fidèles musulmans à la Mecque. Mais cette année au Bénin, on apprend que de nombreux fidèles musulmans semblent être réticents quant à leur participation au pèlerinage à la Mecque. Pendant que la liste des pèlerins est bouclée dans certains pays, le Bénin compte encore très peu d’inscrits pour le Hadj 2016 et cela semble être dû à la peur de vivre les bousculades violentes qui ont endeuillé l’année dernière des dizaines de familles béninoises.

Anselme Aguéhoundé
(Stag)

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE