Dégagement d’ici 2017 des domaines de l’Etat : Les occupants sensibilisés par...

Dégagement d’ici 2017 des domaines de l’Etat : Les occupants sensibilisés par le ministre Tonato et le préfet Toboula

0
PARTAGER

Le Gouvernement tient à redonner un nouveau visage à la ville de Cotonou d’ici janvier 2017. A cet effet, les occupants des domaines artificiels de l’Etat de certains quartiers de la ville ont été sensibilisés hier. Ceci, à travers une descente conjointe du ministre du cadre de vie et du développement rural, José Didier Tonato et du Préfet du Littoral Modeste Toboula. Ainsi, du carrefour Lègba au carrefour Saint Michel et dans la rue pavée du festival des glaces, les occupants des domaines de l’Etat ont été invités à quitter les lieux. Pour le ministre du cadre de vie José Didier Tonato, l’échéance du 31 décembre sera respectée. « Nous allons dégager tous les occupants qui n’auraient pas libéré le domaine public », a-t-il déclaré. A l’en croire, le gouvernement n’est pas seulement dans une démarche de salubrité publique urbaine, mais, il s’agit aussi de la sécurité qui concerne la manière dont les infrastructures sont occupées. « C’est par rapport à tout cela que nous avons décidé que Cotonou va ressembler à une capitale économique digne du nom, que nous avons droit à un environnement sain, un cadre de vie décent », a-t-il affirmé. A cet effet, les zones de réaménagement sont en cours d’identification pour la réinstallation de ceux qui seront dans le droit d’être réinstallés.

Selon le préfet Modeste Toboula, la sensibilisation a démarré depuis 6 mois et la population connaît déjà les enjeux. « Le gouvernement a décidé dans une relative sensibilité de rester ferme et nous sommes là pour accompagner l’autorité centrale », a-t-il confié. Cette opération permettra aux investisseurs qui vont s’installer chez nous et développer des projets d’avoir l’espace pour le faire. « C’est une étape obligatoire qui s’inscrit dans la politique du gouvernement. Travailler dans le temps et avoir des résultats durables. Le 2 janvier, Cotonou va avoir un nouveau visage », a-t-il ajouté. Il est à noter que la même opération se déroule dans plusieurs autres villes telles que : Ouidah, Parakou, Porto-Novo, Abomey-Calavi.

Sandric DIKPE (Coll.)

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE