Création d’une Commission sur la sécurité au Bénin : Clovis Adanzounon réprouve...

Création d’une Commission sur la sécurité au Bénin : Clovis Adanzounon réprouve la nouvelle initiative de Talon

0
PARTAGER

La Commission sur la sécurité annoncée par le gouvernement n’a pas le soutien de tout le monde. Le Contrôleur de police à la retraite Clovis Adanzounon n’a trouvé aucun fondement réel à cette nouvelle initiative ce dimanche sur  Canal 3 Bénin.  

La nouvelle entreprise du gouvernement Talon dans le domaine de la sécurité serait de trop. Sur le sujet, Clovis Adanzounon n’a pas caché ses impressions. « On n’a plus besoin d’une nouvelle Commission pour travailler sur la sécurité», a-t-il lâché. Contrôleur de police à la retraite, il a rappelé que la police est un corps discipliné qui dispose de rapports bien connus pouvant servir à la redéfinition du système sécuritaire national. « Il existe les fruits des Etats généraux de la police nationale depuis plus de10 ans dont on peut s’inspirer»,a martelé cet ancien officier de police. Pour Clovis Adanzounon, face aux défis sécuritaires,le gouvernement doit « agir sur l’existant, les hommes, réétudier les plans de formation et revoir les salaires des fonctionnaires de police». « Il faut répartir les zones d’intervention des différentes forces. Il faut revenir à l’orthodoxie », a-t-il déclaré. Et de montrer que l’opération « Mamba » montée par le régime de la Rupture pour lutter contre le grand banditisme est une « connerie ». Tout comme celle baptisée« Djakpata » sous Yayi Boni. A l’entendre, les fonds secrets logés dans les budgets de certains ministères sont à supprimer. « Ces fonds doivent permettre de renforcer l’efficacité des spécialistes de la sécurité ». Le Contrôleur général de Police à la retraite a aussi des réserves par rapport à la nomination du nouveau patron de la Police nationale. « Si vous nommez un non sachant,il prendra le temps de connaître la maison. Pendant ce temps, ça chauffe sur le terrain », a martelé l’invité de Canal 3 Bénin déplorant la promotion du Contrôleur général de police Idrissou Moukaïla officiant précédemment dans l’une des missions de paix des Nations Unies à l’étranger. Il ajoutera d’un ton sec : « Je suis contre la promotion des parents et amis dans l’Administration…Les gens compétents ne font pas allégeance».

A.S.

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE