Création du Réseau des jeunes leaders pour l’intégrité : Un creuset pour...

Création du Réseau des jeunes leaders pour l’intégrité : Un creuset pour lutter contre la corruption au Bénin

0
PARTAGER

Le Réseau des jeunes leaders pour l’intégrité (Rjli-Bénin) est créé. Il a été mis sur les fonts baptismaux le vendredi 30 septembre 2016 à Cotonou à la faveur d’une assemblée générale constitutive. Un bureau de 7 membres a été élu. Il est dirigé par le journaliste Jean-Claude Dossa et a un mandat de 3 ans. Mais avant la désignation du bureau, le président du comité d’organisation de ces assises, Jean Aguégué a montré que l’initiative est née de la volonté des participants aux camps régionaux sur l’intégrité organisés en 2012 et 2013 par Transparency International, de pérenniser les acquis de ces rencontres de renforcement des capacités des jeunes venus des pays de la sous-région sur la corruption. Pour lui, le Rjli-Bénin, a pour objectif  de sensibiliser contre la tricherie lors des examens et concours,la multiplication des actes de prévarication des ressources publiques, la cybercriminalité et les actes de rançonnement, de déviances sexuelles, etc. L’ambition est appréciée par des figures de la lutte contre la corruption présentes à l’assemblée générale constitutive. Martin Assogba, président de l’Ong Alcrer a partagé une riche expérience de son combat avec les jeunes leaders. Il les a invités à s’armer de courage et de détermination pour surmonter les obstacles auxquels ils seront confrontés dans leur bataille. Invité spécialde cette assemblée générale, le Coordonnateur Afrique de l’ouest de Transparency International, Samuel Kaninda s’est dit heureux de l’engagementdes jeunes pour l’enracinement de l’intégrité dans leur pays à travers la mise en place dudit réseau au lendemain de la remise par son organisation du rapport sur le Système national d’intégrité au gouvernement béninois. En assurant de la disponibilité de Transparency International à soutenir le réseau, il a encouragé le Rjli-Bénin à travailler en synergie avec des organisations telles que l’Anlc, Alcrer, Social Watch et Fonac pour faire reculer le fléau de la corruption au Bénin.

M.M

Bureau élu

Président : Jean-Claude DOSSA
Vice-Président : Jean AGUEGUE
Secrétaire Général : Michel DJEIGO
Trésorier général : Naia LAWSON épouse ALASSANE
Trésorier Général Adjoint : Angelo KANCLOUNON
Secrétaire à la communication et aux relations extérieures : Sandra ADJAHO
Secrétaire à l’Organisation : Epiphane ABOGOURIN
Premier Commissaire aux comptes : Ramanou ABOUDOU
Deuxième Commissaire aux Comptes : Chimène ATROKPO


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE