Cop 22 : Jve-Bénin procède à une restitution

Cop 22 : Jve-Bénin procède à une restitution

0
PARTAGER

L’organisation non gouvernemental Jeunes Volontaires pour l’environnement Jve-Bénin et d’autres ONGs ayant participé à la Cop 22 ont initié ce mercredi 30 novembre 2016 une séance de restitution de leur participation à cette conférence des parties. Plusieurs communications ont été présentées à cet effet au public. L’une des communications intitulée ‘’Que retenir de la Cop 22’’ présentée par Christian Hounkannou a permis de comprendre qu’après deux semaines de négociation, les pays n’ont pas réussi à atteindre les résultats concrets pour traduire en acte les engagements pris lors de la Cop 21 à Paris. Les puissances mondiales ont certes réaffirmé leur engagement politique à lutter contre le changement climatique mais l’accompagnement de mécanismes de solidarité nécessaire pour aider les plus pauvres ne s’est pas encore matérialisé. On retient néanmoins que plusieurs initiatives ont été lancées à l’image du 3A, qui regroupe 27 pays et vise à aider les agriculteurs africains à faire face aux aléas climatiques à travers une meilleure gestion des sols, de l’eau et des risques. Plus de 20 autres propositions pour l’adaptation sont en étude et devraient être approuvées bientôt. La date d’élaboration du règlement de l‘accord de Paris ou « manuel d’opération « a été ramené à 2018 au lieu de 2020. La plate-forme « 2050 pathways », qui est un projet qui regroupe des pays, des villes et des entreprises qui s’engagent à n’émettre plus aucun gaz à effets de serre d’ici 2050, pour atteindre le « 100% zéro carbone » a vu le jour. Une autre communication ‘’Feuille de route post Cop 22’’ a été présenté par Mawusé Hountondji a qui expliqué qu’à la suite de la Cop 22, les pays en développement doivent maintenir la veille afin que le processus de leur adaptation au changement climatique soit une réalité. « Nous devons travailler à ce que les mécanismes financiers garantissant l’accès effectif aux ressources financières par le biais de procédures d’approbation simplifiées et un appui renforcé à la préparation en faveur des pays en développement soit du concret » a-t-il mentionné.

Marcus Koudjènoumè

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE