Conseil communal d’Abomey : 13 conseillers sur 19 demandent la destitution de...

Conseil communal d’Abomey : 13 conseillers sur 19 demandent la destitution de Blaise Ahanhanzo-Glèlè

0
PARTAGER

La tension qui couvait au conseil communal d’Abomey et qui empêche son président de savoir où donner de la tête a atteint sa phase critique. Vendredi 9 septembre 2016, 13 conseillers communaux, sur les 19 que compte Abomey, ont déposé sur la table du préfet du Zou une lettre de défiance à l’endroit du maire d’Abomey, Blaise Ahanhanzo-Glèlè. Le vent de destitution des maires qui a commencé par souffler, depuis quelques deux mois maintenant, a atteint la capitale historique. Pour le cas spécifique de ce conseil communal, il faut préciser que la tension est montée d’un cran suite à la prise par le maire d’un certain nombre d’arrêtés que l’auteur considère comme réformateurs. Ces arrêtés nomment de nouveaux responsables à la tête des services de la mairie ; nomme de nouvelles personnes pour proposer une nouvelle monture du Festival du Danxomè ; revoit la composition de la commission de passation des marchés. Pour la plupart des conseillers, le maire a pris ses décisions contestées en marge du conseil communal. Dans cet embrouillamini, le maire a su anticiper sur une éventuelle motion de destitution en convoquant, vendredi 02 septembre 2016, une session du conseil communal. Une session au cours de laquelle, il était question d’aplanir les divergences, donc de réussir à laver le linge sale en famille. Mais malheureusement, les débats se sont achoppés sur des problèmes de personnes ; du genre, il faut enlever telle personne de la tête de tel service. Ou bien, il faut que le maire ramène tel à la tête de tel service. Après deux jours de session, difficile pour le maire et les conseillers frondeurs de s’entendre sur un minimum. La conséquence, c’est la motion de défiance déposée au préfet pour dire bonne fête de l’Aïd El Kébir au maire d’Abomey. On attend de voir la réaction de l’autorité de tutelle.

Symplice Comlan

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE