Consécration du nouvel Archevêque de Cotonou : Mgr Roger Houngbédji prend les...

Consécration du nouvel Archevêque de Cotonou : Mgr Roger Houngbédji prend les rênes de l’archidiocèse

0
PARTAGER

(Le successeur de Mgr Antoine Ganyé s’engage résolument)
Cotonou  a connu, samedi 24 Septembre 2016, le sacre de son 8ème évêque en la personne du Mgr Roger Houngbédji. La cérémonie consacrant l’investiture du plus jeune archevêque du Bénin  s’est déroulée dans une ambiance œcuménique avec à la clé, l’esplanade du Palais des congrès de Cotonou  archicomble de monde.

La communauté chrétienne et laïque y était fortement représentée. Le public qui a effectué le déplacement du Palais des congrès a assisté à une cérémonie de consécration bien structurée. Elle a été co-présidée par le Cardinal Théodore Adrien Sarr (consécrateur principal), Mgr Brian Undaigwe(1er consécrateur) et Mgr Antoine Ganyé (2ème consécrateur). Dès le début de la célébration eucharistique, juste après la parole liturgique, l’ordinand est passé aux rites formels de la consécration. Parmi ceux-ci, il y a l’interrogatoire de l’ordinand, la prostration, la litanie des saints et la prière de conclusion qui constituent le premier palier cérémoniel dénommé rite préparatoire. A cette étape,Mgr Roger Houngbédji a eu la solennelle occasion de prendre le ferme engagement de conduire en bon pasteur son peuple vers le salut à travers la prédication de la bonne parole. S’en est suivi les rites dits essentiels  composés de l’imposition de mains par les évêques, la prière consécratoire et l’imposition du livre des évangiles. Dans la dernière phase,l’ordinand est entré en possession de ses attributs à savoir : l’anneau qu’il porte à l’annulaire de la main droite, la mitre, la crosse et bien d’autre. Ainsi Mgr Roger Houngbédji, de la congrégation des frères Dominicains, devient Archevêque du diocèse de Cotonou. Il hérite en conséquence d’un des plus vastes diocèses  qui compte 361 prêtres diocésains et 500 religieuses répartis sur 104 paroisses.« Le fait que le Seigneur sache travailler avec des instruments insuffisants comme moi me console. Je m’en remets à vos prières », se réjouit le nouvel archevêque de Cotonou pour avoir pu, par la grâce de Dieu, surmonter péripéties et tentations avant d’atteindre cette étape où il se trouve actuellement.

Qui est Mgr Roger Houngbédji ?

Né le 14 mai 1963 à Tchaada-Co-Anagodo dans le diocèse de Porto Novo, Mgr Roger Houngbédji est d’un père maître catéchiste et moniteur d’école puis d’une mère ménagère. Il a suivi ses études primaires à Cotonou(1970-1974) et à Abomey (1974-1977). Toute son initiation chrétienne s’est déroulée au cœur de la Cathédral de Cotonou où il reçoit sa communion et sa confirmation. Pour ce qui concerne ses études secondaires, il les a suivies aux séminaires d’Adjatokpa, de Djimè et de Parakou.  Après son Bac, il fait son entrée dans l’ordre des prêcheurs (Dominicain) en 1984. Il a fait un temps de postulat avant d’être envoyé à Kinshasa pour le noviciat, la première profession religieuse et les études en philosophie qui ont été couronnées par une Bac canonique (Licence).En 1989, le frère Roger Houngbédji va poursuivre ses études supérieures en théologie à Lyon en France. Il fait un long périple avant d’être nommé à Rome en tant que assistant du maître de l’ordre des prêcheurs. Après sa soutenance de thèse le 3 novembre 2006 à l’Université de Fribourg en Suisse, il revient dans son entité d’origine où il a été porté par ses frères à la tête du Vicariat Régional d’Afrique de l’Ouest en tant que Prieur régional. Durant tout ce parcours Mgr Roger Houngbédji a fait montre d’exigence et d’un sens de responsabilité dans l’accomplissement des tâches relevant de sa charge. Une posture qui permet aujourd’hui au nouvel archevêque de Cotonou de bénéficier de la faveur et de la confiance de ses pairs. Ainsi le mérite a fait de lui le deuxième plus jeune archevêque de la conférence épiscopale. Hier Dimanche le nouvel archevêque a célébré sa messe de prémices à la cathédrale Notre Dame de Cotonou en présence d’un parterre de fidèles de l’Eglise Catholique.

Teddy GANDIGBE


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE