Commune de Banikoara : Les acteurs de l’administration et du développement réfléchissent...

Commune de Banikoara : Les acteurs de l’administration et du développement réfléchissent sur un nouvel organigramme

0
PARTAGER

Un atelier à l’initiative de l’Association pour la promotion de l’intercommunalité dans le département de l’Alibori (APIDA) en collaboration avec la mairie a mobilisé mercredi à la salle de délibération de l’hôtel de ville, élus communaux, receveur percepteur, chefs services de la mairie et autres acteurs de développement à la base.

Présidé par le maire Tamou Bio Sarako, cet atelier vise à procéder à la lecture et à l’amendement du manuel de procédure et du nouvel organigramme de la mairie. Il s’inscrit dans le cadre de la vision de  l’autorité communale à opérer une révolution administrative et de se conformer aux normes légales et réglementaires d’une bonne gouvernance.

La ‘’nouvelle boussole administrative’’ composée de près de deux cents  (200) pages est passé en revue par les participants à cet atelier.  Eclaté en des groupes de travail, les techniciens de la mairie ont lu  le document et ont fait des propositions pertinentes aux consultants  qui, à leur tour ont promis prendre en compte toutes les observations  et recommandations émises par les cadres et élus communaux.

Il faut dire que le conseil communal de Banikoara avec à sa tête le maire Tamou Bio Sarako a lancé depuis environ huit (08) mois le processus  d’élaboration d’un manuel de procédure et d’un nouvel organigramme de  la mairie. Suivant son cours normal, le processus est à sa phase  finale. Et les consultants commis par l’Association pour la promotion  de l’intercommunalité dans le département de l’Alibori (APIDA) pour  accompagner les communes de l’Alibori ont travaillé du 24 au 26 août  avec les chefs services et de division sur le document-guide.

Les pistes de desserte rurale dans un état piteux

Les pluies consécutives qui se sont abattues dans la partie septentrionale du Bénin ont impactées négativement la qualité des pistes de desserte rurale dans la commune de Banikoara. Elles sont de plus en plus dégradées et ne favorisent pas la fluidité de la circulation et l’évacuation des produits vivriers, a constaté sur place le correspondant de l’ABP. Les  dernières pluies qui se sont abattues sur le septentrion ont laissées un goût amer aux usagers des principales pistes de desserte rurale de la commune de Banikora. Les tronçons les plus touchés sont entre autres Gomparou-Founougo-Parc W, Banikoara-Kérou. Ces axes routiers coupés par la furie des eaux de ruissellement constituent un chemin de croix pour les habitants de cette partie du Bénin.

Le dernier cas en date et le plus critique est celui de l’axe reliant  le centre-ville de Banikoara à l’arrondissement de Goumori qui est  resté coupé jusqu’là à la hauteur du village Wagou. Les populations s’en plaignent et appellent les autorités  gouvernementales au secours. Ne pouvant rester indifférent, le maire  Tamou Bio Sarako a sollicité les propriétaires de camion berne de la  commune. Conjointement avec les services techniques de la mairie, les  transporteurs ont entrepris des travaux de rechargement de la route coupée à hauteur du village Wagou pour faciliter la circulation aux usagers en attendant la réaction du ministère en charge des infrastructures et des transports. Une délégation de la mairie composée du maire et des agents des  services techniques ont effectué mercredi une descente sur les lieux  pour le constat de l’effectivité des travaux sur le terrain.

Source ABP


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE