Charles Toko plaide pour le dédommagement des sinistrés des sites abritant les...

Charles Toko plaide pour le dédommagement des sinistrés des sites abritant les projets de l’Etat à Parakou

0
PARTAGER

Parakou - A la faveur d’une séance de travail tenue vendredi avec les conseillers municipaux de Parakou dans le cadre de la tournée statutaire qu’effectue le préfet du Borgou, Djibril Mama Cissé, le maire de la commune de Parakou, Charles Toko, a plaidé pour le dédommagement des sinistrés des sites abritant certains grands projets de l’Etat dans la ville.

Dans son plaidoyer en direction de l’Etat, le maire de Parakou, Charles Toko a mis l’accent sur le dédommagement des sinistrés des sites abritant certains grands projets de l’Etat tels que la centrale de la SBEE de Banikanni, la zone industrielle à Albarika-Gannon, l’aérodrome de Parakou, la Direction régionale de l’ORTB, le parc à bétail de Guèma.
Selon ce dernier, si rien n’est fait, dans les meilleurs délais possibles, ces travaux risquent d’être bloqués ou partiellement réalisés, réduisant ainsi la qualité et la beauté attendues de la mise en œuvre de ces projets.
Abordant le domaine sécuritaire, l’élu de la 3ème ville à statut particulier a plaidé pour le renforcement des capacités d’intervention des forces de sécurité publique par la rénovation des locaux abritant les unités, l’élargissement des locaux de garde à vue, le renforcement de leurs effectifs et la dotation de matériels roulants. S’agissant du secteur éducatif, le maire Charles Toko a mis en relief la mise à disposition des écoles du personnel enseignant en qualifié et en nombre suffisant. A l’en croire, le secteur de la santé présente les même symptômes que celui de l’éducation.
Recevant des mains du maire ces chapelets de doléances, le préfet du département du Borgou, Djibril Mama Cissé, a promis rendre compte à qui de droit afin qu’une solution soit trouvée pour soulager les
sinistrés. Aussi a-t-il pris l’engagement d’accompagner et de soutenir l’équipe municipale dans toutes œuvres de développement à travers une tutelle apaisée.
Il a en outre plaidé pour que règne la cohésion au sein du conseil municipal car, selon lui, rien n’est possible dans la division. Le préfet Djibril Mama Cissé a pour finir appelé à l’union des filles et fils de la ville pour faire face aux nombreux défis de développement.

ABP/BKM/TB

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE