Célébration du 14 février : La débauche sexuelle au-delà de l’amour

Célébration du 14 février : La débauche sexuelle au-delà de l’amour

0
PARTAGER

Elle déchaîne les passions. A tort ou à raison, la fête de l’amour ou la Saint Valentin enivre bien de cœurs. Au-delà de la couleur rouge qui prédomine sur les autres couleurs, et au-delà des multiples soirées de sortie, l’autre phénomène qui prend de l’ampleur et interpelle, est la débauche sexuelle qui s’observe le 14 février, jour de la fête. Un tour dans des auberges de Godomey et Cotonou, et le constat est là.

Monsieur Simon gère environ 50 chambres dans l’auberge de son patron. Les jours ordinaires, a-t-il confié, à peine, la moitié est fréquentée. Mais,les 14 février, « nous n’arrivons pas à satisfaire toute la clientèle », précise-t-il. Dans cette auberge donc, la fête de l’amour rime avec « pénurie » de chambres. Ce jour, se réjouit notre gérant, la recette est d’environ 100 000 F Cfa contrairement aux jours ordinaires où il s’en sort difficilement avec une recette journalière de 30 000, soit 1000 francs l’heure. Et pourtant, ce jour de la Saint Valentin, le prix est spécialement revu à la hausse, nous a confié Marc. Sur la dizaine d’auberges parcourus, les témoignages n’ont pas,pour autant, varié. Sauf qu’ailleurs, certains clients avertis optent pour les réservations, a affirmé Josué, un autre gérant. A en croire Malick d’une auberge à Cotonou, la ruée est si impressionnante que pour maximiser les recettes et satisfaire la majorité, chaque couple n’a droit qu’à 1h de temps les 14 février. La nuitée est proscrite, à l’entendre.

Le 14 février, jour de célébration de l’amour, mais en réalité, au-delà de l’amour, c’est une fête qui visiblement se confond à la satisfaction de la libido .

Cyrience KOUGNANDE

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE