Candidature au Baccalauréat conditionnée par l’obtention du Bepc : La mesure du...

Candidature au Baccalauréat conditionnée par l’obtention du Bepc : La mesure du Dob n’a jamais été rejetée…

0
PARTAGER

Depuis quelques jours, il est fait cas dans plusieurs journaux et sur les réseaux sociaux d’un quelconque rejet de la mesure de l’Office du Baccalauréat exigeant de tout candidat au Baccalauréat session de juillet 2016 l’obtention du Brevet d’études du premier cycle (Bepc). En réalité, il ne s’agit pas d’un rejet de la mesure mais plutôt d’une négociation ayant abouti à la détermination d’une période transitoire avant la mise en œuvre de ladite réforme. Cette décision de la Direction de l’Office du Baccalauréat étant une exigence de l’Uemoa dans le cadre du processus d’harmonisation de l’examen du Bac dans la sous-région, elle ne peut et ne saurait être rejetée, comme le divulgue-t-on au sein de l’opinion publique. Dans un entretien accordé à la radio Océan Fm, le Directeur de cabinet du ministère de l’enseignement secondaire a justifié le recours à une période transitoire allant jusqu’en 2021 par la volonté du gouvernement  de ne pas pénaliser les élèves actuellement en classe de seconde sans le Bepc.  « Ce n’est pas une remise en cause, mais le fruit d’une négociation. Le Dob, fait un travail excellent. Mais lorsqu’une décision pose problème, nous nous devons de nous rapprocher du Dob, puisque nous sommes partie prenante dans l’organisation du Bac. Il est important que le travail qu’il effectue soit perfectionné. Il y aura donc une période transitoire, pour aboutir à cette mesure de l’Uemoa, qui s’imposera à tous plus tard » a-t-il reconnu. L’objectif, étant qu’à partir de 2021, le Baccalauréat soit uniformisé dans l’Uemoa.

La mesure incomprise…

Cependant, la réforme est censée accompagner l’apprenant à mieux s’organiser pour réussir ses études. En effet, le constat est que plusieurs candidats au Baccalauréat se retrouvent également à préparer le Brevet d’études du premier cycle. Préparer un seul examen scolaire durant l’année académique n’ayant jamais été aisé, en préparer deux à la fois ne ferait que réduire les chances de réussite du candidat. D’où la nécessité d’exiger des candidats voulant aller à l’assaut du premier diplôme universitaire, l’obtention du Bepc. Ainsi, l’apprenant disposera du temps nécessaire pour s’apprêter et affronter les épreuves. Toute chose qui permettra, à coup sûr, un accroissement du taux réussite au Baccalauréat au Bénin.

Aziz BADAROU


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE