Bénin: une commission d’enquête mixte pour éclaircir l’affaire Sébastien Ajavon

Bénin: une commission d’enquête mixte pour éclaircir l’affaire Sébastien Ajavon

9
PARTAGER

L'homme d'affaires franco-béninois Sébastien Ajavon, interpellé à Cotonou vendredi après-midi 28 octobre, s'apprêtait samedi soir à passer une deuxième nuit à la compagnie de gendarmerie de Cotonou, avec trois employés de sa compagnie. Ses avocats dénoncent une détention « arbitraire », et le parquet a mis sur pied samedi soir une commission d'enquête mixte pour éclaircir l'affaire et comprendre comment 18 kilos de cocaïne ont pu être saisis dans un container destiné la société COMON-CAJAF dont Sébastien Ajavon est le propriétaire.

Deux entités vont devoir travailler ensemble au sein de cette commission d'enquête, selon une source judiciaire. La compagnie de gendarmerie maritime qui a procédé à la saisie vendredi matin et l'Ocertid, l'Office central de répression du trafic de drogue.

Sébastien Ajavon avait été transféré dans les locaux de cet organisme vendredi soir, mais l'Ocertid se serait alors déclaré incompétent au motif qu'il n'était pas à l'origine de la saisie, selon Me Alain Orounla, l'un des avocats de l'homme d'affaires. Pour lui, la mise en place de cette commission est « une bonne nouvelle » car cela signifie que « l'enquête va pouvoir commencer ».

aCotonou

Commentaires

commentaires

9 COMMENTAIRES

  1. À propos de l’affaire AJAVON, que la population laisse la justice fait son travail. Nul n’est au dessus de la loi. Le fait d’avoir soutenu le candidat TALON au 2ème Tour des présidentielles de 2016 n’est pas un droit pour faire du commerce illégal et illicite. Citoyen béninois, sais-tu vraiment ce que tu veux? As-tu une idée claire de l’Etat auquel tu aspire pour ton bien-être? Veux-tu un État voyou comme le dit souvent AJAVON ou un véritable Etat de Droit? De ta réponse à cette question dépendra ta position et tes actes relatifs à cette affaire.
    La rupture, c’est en tout, partout et dans tous les secteurs politico-economiques et sociaux de notre pays.

  2. seule la justice est habileté à ns donner la lumiere sur affaire adjavon/cocaîne. il a dit il fait confiance à la justice

  3. La justice n’a jamais à été la meilleure smle dernier rempart pour les délits liés à la drogue. Nous avons toujours entendu * telle quantité de drogue saisie ou interceptée* à tel ou tel endroit. A-t-on toujours fait recours à la justice ou aux huissiers? Ajavon est un citoyen comme tout autre.
    Attention TALON, faut pas tomber dans la légèreté et le piège des insensés. Laisse la justice faire son travail. C’est ça la vraie rupture.

LAISSER UN COMMENTAIRE