Bénin : établissement d’une commission d’enquête mixte pour enquêter sur l’affaire de...

Bénin : établissement d’une commission d’enquête mixte pour enquêter sur l’affaire de drogue CAJA-COMON

0
PARTAGER

Les autorités béninoises ont établi une commission d'enquête mixte pour élucider une affaire de drogue impliquant la société CAJA-COMON de l'ancien candidat présidentiel Sébastien Ajavon, a-t-on appris dimanche de source judiciaire.
Le parquet près le Tribunal de première instance de Cotonou, a mis sur pied une commission d'enquête mixte pour élucider les conditions de la saisine des 18 kg de cocaïnes dans l'un des conteneurs de la société CAJA-COMON, en provenance de Brésil, selon la source.
Cette commission mixte d'enquête est composée des éléments de la compagnie de gendarmerie maritime qui a procédé à la saisie vendredi matin et de l'Office central de répression du trafic de drogue (OCERTID).
Interpellé vendredi soir pour soupçon de trafic de drogue, l'opérateur économique, Sébastien Ajavon, président directeur général de la société CAJA-COMON, est présentement en garde à vue à la compagnie de gendarmerie de Cotonou, avec trois employés de sa société pour les besoins de l'enquête.
Peu avant son interpellation, vendredi soir à Cotonou, Sébastien Ajavon, président directeur de la société Cajaf-Comon, spécialisée dans la vente des produits de la volaille, avait qualifié cette affaire de trafic de drogue d'un acharnement du régime actuel contre sa personne.
"Comment est-ce qu'ils ont su que dans ce seul conteneur, il y avait de la drogue ? Alors, il faudrait que le gouvernement de la rupture fasse de la lumière. C'est une manière de voyous puisque nous avons constaté que les plombs qui étaient sur les conteneurs n'étaient plus là", a-t-il déclaré, lors d'un point de presse.
Dans l'après-midi du samedi, les avocats de l'opérateur économique et plusieurs membres de la société civile béninoise, notamment des responsables des organisations syndicales et des organisations non gouvernementales, avaient dénoncé la procédure de son arrestation.
Classé parmi les opérateurs économiques les plus en vue au Bénin, Sébastien Ajavon, arrivé en troisième position lors de la présidentielle béninoise de mars 2016, avait soutenu le président Patrice Talon au second tour.

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE