Bénin: au moins 3 morts dans l’effondrement d’un immeuble en construction

Bénin: au moins 3 morts dans l’effondrement d’un immeuble en construction

5
PARTAGER

Cotonou - Au moins trois personnes ont été tuées jeudi dans l'effondrement d'un immeuble en construction à Dégakon, un quartier populaire de la capitale économique béninoise Cotonou, ont indiqué les autorités locales.
"C'est un chantier en construction et comme vous le constatez actuellement on est toujours en train de sortir des corps des décombres", a déclaré à l'AFP Arlette Saïzonou, chef du premier arrondissement de Cotonou.
"Il y a déjà trois corps inanimés sortis des décombres et deux blessés. L'effondrement est survenu alors que les ouvriers coulaient la dalle du troisième étage", a-t-elle ajouté.
Selon des riverains, le bâtiment s'est effondré tôt jeudi matin alors que les ouvriers procédaient à la réalisation de la troisième dalle de cet immeuble de quatre niveaux en construction dans ce quartier populaire de la capitale.
A la mi-journée, les services de secours travaillaient à déblayer les décombres à la recherche de victimes de l'effondrement.
str-spb/jhd

aCotonou

Commentaires

commentaires

5 COMMENTAIRES

  1. vraiment triste. du courage aux familles endeuillées auprès desquelles vont nos prières. il faut vraiment qu’on assure mieux nos constructions et veiller au respect des normes de sécurité…vraiment triste

  2. Toi ne merites même pas d être lu.c est lorsque le maire Adjovi sera destitué que tu trouveras solutions à tes problèmes ? Chooo,!Benin est devenu sous la rupture un pays où la politique est un moyen , pour régler le compte des adversaires.C est lâche de la part de ces profiteurs.

  3. Effondrement ! On finira jamais d’en parler. Ou sont passés les autorités qui posent des banderoles (interdiction de construire sans autorisation.)
    Les seules perdants sont les victimes. Comment confier un chantier pareil aux ouvriers non qualifié ?
    A l’heure actuelle, le propriétaire doit se poser des questions :ahootcho !!
    Que dois-je faire ?
    Eh bien à recommencer à zéro. Christ ait pitié pour les victimes.

LAISSER UN COMMENTAIRE